MENU
Accueil
"The Undoing" : la relève new-yorkaise de "Big Little Lies"
Écouter le direct

"The Undoing" : la relève new-yorkaise de "Big Little Lies"

Le Screen du 26 octobre 20203 minutes
La série est disponible sur OCS, avec un épisode tous les lundis.

Après avoir cartonné avec la superbe Big Little Lies lors de sa sortie en 2017, son showrunner et scénariste David E. Kelley revient avec The Undoing, une mini-série de 6 épisodes. Un thriller angoissant et captivant mené par un duo d'acteurs talentueux : Nicole Kidman et Hugh Grant. 

Sur le papier, l'histoire de The Undoing est assez banale : un couple de riche new-yorkais va voir son destin bouleversé quand le mari va disparaître après le meurtre d'une femme. A-t-il quelque chose à voir avec le meurtre ? Sa femme va peu à peu découvrir des secrets qu'elle ne soupçonnait pas en enfin commencer à comprendre que son mari si parfait, ne l’est pas tant que ça. L'histoire peut passer pour vue et revue, mais la série puise sa force dans son ambiance et ses acteurs donc la magnétique Nicole Kidman. Quasiment de toutes les scènes, l'actrice australienne prouve encore une fois son talent en personnage de série dans The Undoing. Son rôle de psychologue parfaite, profondément gentille et naïve, lui sied à merveille. Avec sa chevelure rousse et ses tenues de riches WASP new-yorkaise, elle illumine la série par son talent et sa beauté. 

Il faut dire qu'elle n'en est pas à son premier coup d'essai. Si elle est reconnue comme une grande actrice depuis des années, elle a confirmé son statut dans la série Big Little Lies il y a 3 ans. Aux côtés de son amie Reese Witherspoon, elle brille avec son interprétation de femme battue et soumise à son mari. Si bien qu'elle a reçu de multiple récompense pour ce rôle. Pas étonnant donc que David E. Kelley ait choisit de retravailler avec elle dans The Undoing. Pour la première fois, elle joue aux côté du british Hugh Grant qui campe un rôle sombre et mystérieux, qui contraste avec ses personnages de comédie romantique (qu'on adore aussi). Les deux sont entourés par Donald Sutherland en père glaçant de Nicole Kidman et Edgar Ramirez en inspecteur de police. 

Comme Big Little Lies, là où The Undoing frappe fort est par son traitement des élites. Dans Big Little Lies, on suivait des mères blindées aux apparences parfaites qui avaient au final énormément de secret et de douleur. Dans The Undoing, c'est la même chose sauf que l'on quitte les grandes baraques de Monterey, pour les grands lofts de l'Upper east side à New York. La série s’intéresse aux classes sociales huppées, l'élite de New York, à leur white priviledge et aux scissions qu'elle amènent avec les classes populaires. La réalisatrice Susanne Bier filme un New York froid, automnale, à l'image des personnages que l'on voit gambader dans la ville. Si la réalisation n'est pas au même niveau que Jean Marc Vallée avec la saison une de Big Little Lies, elle n'a pas à rougir non plus. Susanne Bier a déjà quelques pépites à son actif comme la série The Night Manager ou le film le plus regardé sur Netflix Bird Box. 

The Undoing coche les cases de ce qu'elle vend, et arrive à surprendre par la densité du jeu des acteurs. De plus, comme les séries HBO, elle a un rythme de un épisode par semaine, ce qui permet de créer l'attente et le suspens qui manque parfois aux séries dont les épisodes sortent tous en même temps.