MENU
Accueil
"Squid Game" : pourquoi la série coréenne fait un tel carton ?
Écouter le direct

"Squid Game" : pourquoi la série coréenne fait un tel carton ?

Le Screen du 01 octobre 20213 minutes
La série n'en finit plus de faire parler d'elle.

Impossible d’être passé à côté de la série coréenne Squid Game sur Netflix ces dernières semaines. Elle est numéro 1 des programmes les plus visionnés de la plateforme dans plus de 90 pays et est même en passe de devenir la série la plus vue de la plateforme selon le boss de Netflix, en doublant La chronique des Bridgerton et Lupin. 

Squid Game a pris une ampleur énorme sur les réseaux sociaux, sur TikTok plus de 16 milliards de vidéos avec le hashtag Squid Game ont été vues, sur Twitter le hashtag revient en tendance plusieurs fois par semaine et enfin sur Instagram, les comédiens explosent leur nombre d’abonnés notamment l'actrice Hoyeon Jun qui est passée de 400k à quasiment 10 millions d’abonnés en 10 jours. 

Carton surprise

Un succès que la plateforme n'avait pas vu venir, au même titre que Le jeu de la dame ou La Casa de Papel. Comme pour elles, la plateforme de SVOD n'avait pas investit plus que ça à faire la promotion de la série, mais elle n'en a manifestement pas eu besoin. Un carton d'autant plus étonnant car Squid Game est assez loin des productions habituelles de la plateforme, déjà car elle vient de Corée, qu'elle est gore et glauque et que son intrigue est très trash. La série s'éloigne des shows jugés "trop lisses" qu'elle a l'habitude de produire, et ça porte ses fruits. 

Une battle royale originale

Il faut dire que le pitch a tout pour intriguer : un groupe de coréens pauvres participent à un jeu où ils se retrouvent enfermés sur une île pour jouer à des jeux d’enfants mortels, le tout pour remporter une grosse somme d'argent. Un scénario qui fait écho au genre très populaire de la battle royale, qui tient son nom du film culte japonais sorti en 2000. Il a popularisé ce type de film qui plaît clairement au public. Les américains l'ont bien compris et ont sorti la saga Hunger Games, moins gore et plus grand public, qui a cartonné. Et Netflix n'en est pas non plus à sa première battle royale, car ils ont sorti la géniale Alice in Borderlands l'année dernière.  

Une esthétique qui claque

Mais là où Squid Game frappe fort, c'est avec son esthétique. La série est ultra bien réalisée avec des coloris pastels, qui rappellent l'enfance. Chaque type de personnage est reconnaissable avec ses tenues : des vestes de jogging vertes pour les joueurs, des combinaisons rouges pour les gardiens, un masque noir pour le méchant… Il faut le dire : visuellement ça claque et ce genre de signature visuelle permet d’être déclinée en déguisement et devient vite un symbole de pop culture populaire. De plus, les jeux de la série sont aussi particulièrement bien faits, en reprenant le visuel de nos jeux d'enfants, ce qui crée une ambivalence dans l'atmosphère, tantôt rigolote, tantôt glauque. Que ça soit un deux trois soleil, le jeu de tire à la corde ou les billes, la série reprend des jeux universels, dont tout le monde a joué enfant. 

Squid Game
Squid Game

Alors que Squid Game a de grandes chances de devenir la série la plus populaire de Netflix, beaucoup s'interroge sur sa légitimité : est-elle vraiment bien ? En même temps, le succès d'une série se quantifie pas à sa qualité, ça se saurait (N'est-ce pas Emily in Paris et Lupin ?). Alors non, Squid Game n'est pas au niveau d'une série HBO, il y a effectivement quelques longueurs, certains acteurs ne jouent pas très bien, et la fin est un peu évidente, mais elle n'en reste pas moins une bonne série divertissante bourrée de cliffhangers qui nous tient en haleine non stop.