MENU
Accueil
Salto donne un second souffle aux productions françaises
Écouter le direct

Salto donne un second souffle aux productions françaises

Le Screen du 12 mai 20213 minutes
La plateforme n'a plus à rougir de son contenu.

Beaucoup moquée à ses débuts, Salto aka la plateforme de SVOD 100% française commence à se faire doucement une place dans le monde des plateformes. Lancée en octobre dernier, elle compte aujourd’hui plus de 200 000 abonnés. Un score relativement bas comparé à Netflix qui avait fait le quadruple 1 an après son lancement, mais les deux plateformes de sont pas sur le même credo et n'ont pas la même force de frappe car Salto mise essentiellement sur les programmes français. 

Si la plateforme compte quand même quelques programmes internationaux comme Urgences ou Fargo, elle se différencie essentiellement avec son contenu français. Toutes les séries et fictions TF1, France Télévision, M6 etc... sont disponibles sur la plateforme. Pareil pour les émissions télé comme Mariés au premier regard ou Les Marseillais. Salto a mis en place un système d'avant première qui est l’un de ses principaux points forts. Plus besoin d’attendre la diffusion des programmes à la télé, ils sont en avance sur Salto. Par exemple pour les émissions, l'épisode en avant première va être en ligne 1 semaine avant sa diffusion télé pour une hebdo et 1 jour avant pour une quotidienne. 

Pour les séries, le principe est un peu plus évolué. Si pour des programmes en quotidienne tels que Plus Belle la vie ou Demain nous appartient, le concept de l'épisode en avance est le même, pour les séries diffusées en prime c'est autre chose. En général, elles sont disponibles en intégralité et en avance sur Salto. Ça a été le cas pour Ils étaient dix par exemple, ou encore Je te promets, le remake français de This is Us. 

Un mode de fonctionnement qui permet de teaser la série, de la faire connaitre, comme ça les gens en parlent et ceux qui n'ont pas Salto regardent la diffusion à la télé. Et vu les audiences de certaines séries, ça a l’air de plutôt payer. HPI par exemple avec Audrey Fleurot est devenue la fiction la plus regardée à la télé depuis 15 ans et elle battu le record historique de visionnage en replay. Alors peut être que Salto n'est pas la seule raison derrière le succès de HPI, d'autant plus que la série est très sympa, mais la plateforme a dû contribuer à son succès. 

Salto permet aussi d'attirer un nouveau public, plus jeune et dont le mode de consommation se fait sur les plateformes et non sur la télé. Plus besoin d'être devant son canapé le mercredi soir à 20h50 précise, Salto permet de faire découvrir plein de fiction que certains n'auraient pas eu le temps de regarder le soir à la télévision. Point positif à souligner en prime : il n'y a pas de pub, et les prix ne sont pas trop poussifs allant de 6.99€/mois à 12,99€/mois. La prochaine qu'il faut absolument binge-watcher, ou regarder sur TF1 le 17 mai, s'appelle Plan B. La série suit l'histoire d'une maman qui revient dans le temps pour sauver sa fille d'un suicide. Une fiction poignante et solide, qui fera pleurer les moins sensibles d'entre nous. En tout cas Salto prouve petit à petit qu'elle a sa place dans le milieu des plateformes, et qu'elle permet un renouveau pour les séries françaises, trop longtemps dénigrées.