MENU
Accueil
"Promising Young Woman" : un thriller pop et féministe qui dénonce la culture du viol
Écouter le direct

"Promising Young Woman" : un thriller pop et féministe qui dénonce la culture du viol

Le Screen du 26 mai 20213 minutes
Le film sort aujourd'hui au cinéma.

Acclamé par la critique, et récompensé aux Oscars avec la statuette du meilleur scénario original, Promising Young Woman était l'un des films les plus attendus de 2020. Reporté à cause de l'épidémie, il sort enfin au cinéma pour notre plus grand plaisir. Le film est un thriller, teinté de "revenge movie" qui suit l'histoire de Cassandra, qui va dans des bars en se faisant passer pour une fille très alcoolisée histoire d’attirer des hommes en chasse qui vont essayer d’abuser d’elle. 

Si le pitch du film peut paraître dur, il est non seulement utile mais surtout actuel en s'inscrivant dans la mouvance post #Metoo. Son parti pris est résolument féministe, dénonçant la culture du viol et le harcèlement et en mettant en avant l’importance du consentement. Il n'y a pas de scène glauque à proprement parler dans le film, car ce n'est pas son but. Promising Young Woman joue avec une ambiance pop, ultra coloré dotée une B.O. de chanson mainstream remixée comme Toxic de Britney Spears. Une atmosphère qui contraste totalement avec le propos très dur du film, ce qui en fait un objet cinématographique hyper jouissif et réaliste. 

Il faut dire que l'actrice principale y est pour beaucoup. Il s'agit de la britannique Carey Mulligan, qui s'est fait connaître pour le film Drive avec Ryan Gosling. Elle y jouait sa copine douce et naïve.  Un rôle à l'opposé de son interprétation magnétique dans Promising Young Woman. D'autant plus que ce n'est pas un rôle facile car au premier abord, elle apparaît comme une femme badass qui ose se venger des mecs en leur donnant une bonne leçon de vie. Sauf que derrière cette façade, on découvre surtout une femme brisée qui veut venger sa meilleure amie victime d’un viol. 

Le film est réalisé par Emerald Fennell, qui avait déjà fait ses preuves dans des productions féministes en réalisant la deuxième saison de Killing Eve. Et non seulement elle a réalisé un vrai bijou de cinéma, mais elle a aussi casté avec brio ses acteurs. Car outre Carey Mulligan, les rôles d'hommes du film n'ont pas été donné à n'importe qui. Si l'on remarque bien, chaque acteur ou quasiment est connu de base pour des rôles de mecs gentils, et de gendres idéaux, comme Adam Brody de The O.C., Max Greenfield de New Girl ou encore Chris Lowell de Veronica Mars. Des choix audacieux qui montrent vraiment le triste contraste de la réalité : des mecs dont on se méfie pas, et qui sont pourtant capables du pire. 

Max Greenfield
Max Greenfield

Promising Young Woman est donc une vraie proposition, aussi bien au niveau de son scénario, de ses interprétations, et de sa réalisation. Carey Mulligan aurait amplement mérité l'Oscar. En plus elle a du mérite car pendant la promo du film, le magazine Variety a quand même suggéré qu'elle n'était pas assez jolie pour jouer les séductrices. Ni une ni deux, elle a pris la parole en colère en appuyant bien sur le fait que le but du film est justement de dénoncer les stéréotypes surtout en ce qui concerne les femmes. L'ère post #Metoo est bien là, et elle n'est pas prête de s’arrêter.