MENU
Accueil
"Montre jamais ça à personne" : la fabuleuse histoire d'Aurélien Cotentin aka Orelsan
Écouter le direct

"Montre jamais ça à personne" : la fabuleuse histoire d'Aurélien Cotentin aka Orelsan

Le Screen du 15 octobre 20213 minutes
Le documentaire est disponible sur Amazon Prime Vidéo.

On ne le présente plus : Orelsan quasiment 40 ans, une dégaine d’ado et surtout considéré comme l’un des meilleurs rappeurs de sa génération. Alors non il ne fait pas son comeback avec un nouvel album malheureusement, mais avec une série documentaire produite par Amazon "Montre jamais ça à personne" divisée en 6 épisodes qui nous plongent dans la vie intime d'Aurélien pendant quasiment 20 ans, de son appart d’ado à Caen à la superstar française qui remplit Bercy. 

Tout part de son petit frère Clément Cotentin qui a un jour acheté une caméra en se disant qu'il allait filmer la vie de son frère car il croyait en son talent. Il commence alors que Orelsan a 20 ans, qu’il est veilleur de nuit dans un hôtel de Caen, qu’il a envie de faire du rap mais qu’il est un gros branleur. À ses côtés, il y a sa bande de pote composée de Gringe, Ablaye et Skread qui composent des morceaux avec rien, tournent des clips à l’arrache mais savent au fond d’eux qu’ils sont destinés à faire carrière grâce à leur talent. 

"Trouver le secret pour réaliser ses rêves"

Montre jamais ça à personne est rempli d'archives que tout être humain aimerait avoir sur lui. Les quatre amis sont filmés sur quasiment deux décennies, et on découvre à quel point ils se sont forgés tout seuls. Il faut dire qu'Orelsan était de base un mec ultra timide, au look et à l’accent de campagnard qui essayait de se différencier des rappeurs de l’époque totalement dans la street cred. Le documentaire montre notamment une archive de 2006 où il se fait huer dans un concours de Rap Contender organisé par Booba. Un moment qui n'aura fait que renforcé son envie de ne rien lâcher avec un entourage ultra présent.

Le précurseur de grande chose 

Ce qui est aussi assez dingue, c'est de découvrir à quel point Orelsan a été en avance sur son temps. Si on a trop tendance à l'oublier, il faut se rappeler qu'il a été l'un des premiers artistes émergeants d'internet, notamment avec son clip St. Valentin. En effet, Orelsan avait un Myspace qui cartonnait dans les années 2000. A l’époque, il se filmait dans sa vie de tous les jours à la manière des youtubeurs aujourd’hui, et c’est ça qui a fait la différence. Il a réussi à se créer une vraie communauté de fans qui suivaient ses péripéties, dans une époque où faire des clips maisons et scander des paroles très crues pouvait encore être pardonné.

Le documentaire met aussi en scène sa famille proche qui a participé à son succès (Mamie Janeine <3), mais aussi des pontes du rap comme Soprano, Gims, Oxmo Puccino ou encore Akhenaton qui ont assisté à l'ascension ultime de ce petit Caennais. En fait, Montre jamais ça à personne montre à quel point Orelsan a apporté un souffle différent au rap français avec sa pop culture exacerbée, ses bobs sur la tête et son air nonchalant... En 6 heures, on assiste à une vraie histoire d'amitié qui a donné lieu à l'un des meilleurs rappeurs français actuel.