MENU
Accueil
"Love and Monsters" : un blockbuster post-apocalyptique loufoque porté par Dylan O'Brien
Écouter le direct

"Love and Monsters" : un blockbuster post-apocalyptique loufoque porté par Dylan O'Brien

Le Screen du 14 avril 20213 minutes
Il sort sur Netflix aujourd'hui.

Love and Monsters fait parti de ses films au destin chamboulé par la pandémie car si il sort sur Netflix, il n'est pas une production de la plateforme. Il devait être l’une des grosses sorties de Paramount l’année dernière et il a même pu faire quelques jours en salle aux US, mais le covid l’a rattrapé et le studio a passé un deal avec Netflix pour une sortie internationale sur la plateforme. 

Le film s'inscrit dans la tendance des films dystopiques post-apocalyptiques avec tout de même un pitch plus drôle que catastrophique. Dans Love and Monsters, le monde a été ravagé par une météorite qui a eu un effet secondaire assez original : tous les animaux, bêtes, insectes ont été transformé en monstres pas très sympathiques. Le monde est donc peuplé d'abeille de 6 mètres et d'escargots géants car 95% de la population a été décimée.

L’histoire se centre autour du personnage de Joel, qui décide de quitter son bunker pour retrouver son amour de jeunesse. Sauf que Joel n'est pas le héros type : il est gauche, il ne sait pas se battre, il flippe de tout... C’est un peu un newbie mais il est attachant. On suit donc son parcours où malgré tout il va essayer de s’en sortir par lui même, en croisant le chemin de son nouveau meilleur ami : un chien qui n’a pas été transformé. Il se fait aussi pote avec un robot qui parle et un duo de survivant hyper aguerri qui va l'aider dans son voyage initiatique. 

Joel est joué par un acteur bien connu des millenials : Dylan O'Brien, la star de la saga Le Labyrinthe et de la série Teen Wolf. À 29 ans, l'acteur américain a réussi à se faire un nom à Hollywood même si il est un peu toujours cantonné au même rôle : le petit geek sympa et mignon, un peu maladroit qui fait rire... Mais ça lui va bien, et il le fait avec beaucoup de second degré. D'ailleurs, le film est ponctué de sa voix off assez drôle qui rappelle un peu le ton de Deadpool, ce qui fonctionne assez bien. 

Love and Monsters
Love and Monsters

Le film s'avère être une bonne surprise, avec un ton qui change des oeuvres post-apocalyptique habituelles type The Walking Dead ou Sans un bruit, beaucoup plus darks. Ici, les monstres font plus sourire qu'ils ne font peur, et font penser à des méchants de jeu-vidéo des années 90. Love and Monsters s'avère être un bon divertissement bien produit, qui appelle une suite ou des prequels pour suivre, pourquoi pas, d’autres personnages à travers le monde. Le film pourrait même devenir une nouvelle franchise de film pour ado dystopique qui manque un peu dernièrement.