MENU
Accueil
"Les Méchants" : satire des fake news signée Mouloud Achour
Écouter le direct

"Les Méchants" : satire des fake news signée Mouloud Achour

Le Screen du 08 septembre 20214 minutes
Le film sort en salles aujourd'hui.

Ecrit en 2016, tourné il y a deux ans, retardé à cause du covid, Les Méchants le premier long métrage réalisé par Mouloud Achour sort enfin en salles. Le journaliste, ex Grand Journal et animateur de Clique a lâché les plateaux d’interview pour passer derrière la caméra avec Les Méchants, co-écrit, co-produit et co-réalisé avec Dominique Baumard. Une comédie hyper actuelle qui parodie le monde des médias, les Fakes News et les buzzs intempestifs. 

Pour cette première réalisation, Mouloud Achour s'est entouré d'un énorme casting composé entre autres Mathieu Kassovitz, Anthony Bajon, Ludivine Sagnier, Hakim Jemili, Kyan Khojandi, Samy Naceri ou encore Marwa Loud et Heuss L'enfoiré. Les deux rôles principaux sont joués par des humoristes qui cartonnent : Roman Frayssinet et Djimo. Ils forment un duo qui matche très bien à l’écran ce qui est plutôt logique comme l'explique Roman : 

On se connait bien, ça aide. On a beaucoup partagé la scène avec Djimo, on s'entend hyper bien. En même temps c'est facile de s'entendre bien avec Djimo les amis !".

Les deux humoristes incarnent Sebastien et Patrick, deux loosers gentils mais un peu naifs, qui vont se retrouver malgré eux les méchants les plus recherchés de France. Tout part d'une histoire absurde où Sebastien (Roman Frayssinet) vole une console à des migrants qu’il essaie de vendre à Patric (Djimo). Sauf qu’une série d’actions absurdes va s’enchainer, ils vont rencontrer le rappeur fictif Carcéral qui sort de prison, qui lui même va aller sur un plateau télé à la Cnews qui enchaîne les fake news, et de là va démarrer une chasse à l’homme pour rien du tout. 

Un pitch loufoque qui donne le ton du film, en prenant le temps de dénoncer tout ce qui nous entoure actuellement. Des choses nocives qui paraissent absurdes mais qui existent bien dans notre quotidien : "L'histoire part de notre réalité. Mais une fois qu'elle est mise au cinéma on l'a trouve absurde alors que c'est réel. Nous avec Djimo on considère souvent qu'on fait des blagues dites "absurdes" mais en vrai on essaie juste d'être un miroir du monde ! On relève juste l'absurdité du monde ! On est pas plus absurdes que le monde !" plaisante Roman Frayssinet. Discours validé par Djimo "Ba ouais regarde aujourd'hui, à chaque fois qu'il se passe un truc y'a des spécialistes qui sortent de nul part. Regarde avec le corona, c'est un truc qu'on avait jamais vu et pourtant y'avait des plateaux d'experts spécialistes du corona alors que personne ne savait ce que c'est. Mais c'est la vraie vie, c'est comme ça que ça se passe, les gens veulent buzzer !"

Avec Les Méchants, Mouloud Achour essaie de se positionner sur la société actuelle en posant des questions qui font débat. Et même si au premier abord tout parait WTF, le film s'avère assez juste et bien écrit. Les parties sur le plateau télé avec des fakes polémistes et des fakes polémiques font vraiment rire jaune. Mention spéciale pour Mathieu Kassovitz en caricature du réalisateur français qui est à mourir de rire. D'ailleurs Les Méchants arrive à se détacher des comédies actuelles en étant une vraie proposition comique, comme l'explique Roman Frayssinet : "Aujourd'hui ça manque de proposition différente. Et c'est ce qu'on a essayé de faire et ça marque les gens. On le voit quand on sort de projos, les gens nous disent qu'ils ont jamais vu un film avec cette ambiance là. C'est vrai que y'a cette idée qu'une comédie peut être belle, avec une vraie attention portée aux images et au fond. Les Méchants montre qu'une comédie peut avoir du sens__, qu'elle n'est pas obligée de faire que du rire en montrant qu'elle peut mélanger plein d'émotion. Et je pense que ça fait un film complet".