MENU
Accueil
"Manifest", "Lucifer", "La Casa de Papel" : quand Netflix donne une seconde vie aux séries
Écouter le direct

"Manifest", "Lucifer", "La Casa de Papel" : quand Netflix donne une seconde vie aux séries

Le Screen du 14 septembre 20212 minutes
La plateforme est sur tout les fronts.

La plateforme de streaming au plus de 200 millions d'abonnés n'en finit plus de produire une tonne de films et de séries originales, et comme si ce n'était pas suffisant, elle se positionne aussi en grande sauveuse de séries annulées par d’autres chaînes. La petite dernière en date s'appelle Manifest qui vient d'être annulée par NBC et rachetée in extremis par Netflix pour une quatrième saison. 

Manifest raconte l'histoire d'un vol qui part en 2013 pour faire New-York / Jamaïque, sauf qu'il y a des fortes turbulences qui agite les passagers. Au final rien de grave, le vol atterrit sans dégât ni blessés, mais avec tout de même 5 années qui se sont écoulées entre le départ et l’arrivée. Les passagers étaient déclarés morts et doivent se réadapter à leur vie en essayant de comprendre ce qu'il s'est passé. 

Si le pitch était prometteur, il s'avère que Manifest a un peu déçu avec un intrigue décousue. Et comme beaucoup de séries diffusées sur les chaines américaines, elle a donc été annulée faute d’audience. Sauf que sa saison 3 se terminait sur un énorme cliffhanger, et que les fans ont crié au scandale en entamant une campagne pour sauver la série. Et qui a débarqué avec son chéquier ? Netflix évidemment ! Résultat, la plateforme va produire 20 nouveaux épisodes pour Manifest, séparés en 2 parties. 

Ce n'est pas la première fois que Netflix fait ce genre d'action pour une série NBC. En effet, Netflix a aussi racheté les droits de Lucifer en 2018. La série sur le diable a donc eu le droit à 3 saisons supplémentaires sur la plateforme qui a eu le nez creux, car elle fait parti des programmes qui cartonnent le plus. 

Parmi les séries que Netflix a racheté, il y a aussi Black Mirror, You, Designated Survivor, The Killing ou encore La Casa de Papel. Avec eux notamment, la plateforme a capitalisé sur des programmes qui n’étaient pas très populaires de base et en a fait des incontournables. En même temps, qui dit Netflix dit énormes moyens financiers et surtout une diffusion à l’internationale qui aide à populariser un programme. Et puis pour Netflix, c'est aussi assez lucratif car un programme qui existe a déjà des fans, son casting, ses décors son showrunner... Donc c'est comme si la plateforme s'offrait un pack complet sans trop en faire.  

Et si dans sa démarche, Netflix veut bien faire (et surtout se faire des sous), par moment la sauce ne prend pas. Il faut dire que la plateforme est connue pour être assez lisse dans ses productions, toujours très grand public et pas trop trashs, ce qui marche bien pour des séries comme Lucifer mais moins pour des séries comme The Killing par exemple beaucoup plus glauques en terme d'intrigues. La quatrième saison sur Netflix avait pas du tout plu aux fans qui trouvaient que la série perdait son âme, donc c'est un peu ça passe ou ça casse. C'est sur qu'on verra mal Netflix rebooté une série HBO, il faut tout de même rester dans ses domaines de compétence.