MENU
Accueil
"La Flamme" : la nouvelle série hilarante de Jonathan Cohen
Écouter le direct

"La Flamme" : la nouvelle série hilarante de Jonathan Cohen

Le Screen du 12 octobre 20203 minutes
Elle débarque ce soir sur Canal +, pour notre plus grand plaisir.

Il s'appelle Marc, il a 40 ans, il est pilote de ligne... Et c'est le nouveau personnage insupportablement drôle de Jonathan Cohen dans La Flamme, parodie du Bachelor et nouvelle création originale de Canal +, attendue depuis des mois. Il faut dire que Canal a mis les plats dans les grands en faisant une campagne promo géniale pour la série, avec des bande-annonces sous forme de spot de pub pour cette fausse émission de dating, avec le portrait totalement absurde du candidat Marc, qui s'est aussi incrusté dans des vraies/fausses pub pour des marques comme Meetic et L'Oréal.  

La Flamme reprend vraiment tous les codes de la télé réalité, chaque épisode est monté comme un vrai épisode d’une émission de dating avec les interviews face caméra des candidats, avec un présentateur, une villa de luxe et des fins d’épisode avec à chaque fois une élimination. Sauf qu’évidemment tout est à prendre au 1000e dégré, avec un Jonathan Cohen qui campe un gentleman célibataire totalement stéréotypé comme on adore les détester. La Flamme est l’adaptation de la série américaine Burning Love produite par Ben Stiller, que Jonathan Cohen, Jérémie Galan et Florent Bernard ont adapté en version française, en rajoutant leur patte évidemment. 

Là où la série frappe très fort, c'est avec son casting. Outre Jonathan Cohen et sa caricature hilarante du quarantenaire célibataire, misogyne, bête, qui n'a aucune limite, il y a aussi les femmes qui l'entoure. Treize prétendantes toutes plus géniales les unes que les autres, avec Leïla Bekhti qui joue une psychopathe totalement obsédée par Marc, Adèle Exarchopoulos en gardienne de zoo qui a une greffe d’un cœur de singe, mais aussi Laure Calamy en fan de Jesus ou encore Camille Chamoux qui joue la fan de cul qui a toujours le sexe à l’air avec toujours le bas des hanches flouté. Il y a aussi Ana Girardot, Doria Tillier, Florence Foresti, Céline Sallette... et elles sont toutes hilarantes. En fait c’est génial de voir les meilleures actrices françaises actuelles réunies dans une même série, qui se prennent pas du tout au sérieux. Ça casse l’image sage de certaines et ça confirme le talent comique d’autres. Et puis en guest, on retrouve le génial Pierre Niney en psychologue, Vincent Dedienne en présentateur complètement dépassé par la connerie de Marc, la chanteuse Angèle dans un rôle caché ou encore Orelsan en comique pas drôle. 

Grâce à son écriture et ses punchlines absurdes, La Flamme s'impose comme la série comique qu'il manquait aujourd'hui. Si les américains sont très forts dans ce domaine, ça faisait longtemps qu'une série française humoristique (outre les programmes courts), avait autant fait parler d'elle. D'autant plus qu'elle comporte tout l’ADN humoristique de Jonathan Cohen puisque il l'écrit et la réalise. Et si la série est vendue comme une satire de la télé-réalité d’aujourd’hui, elle ne tombe jamais dans le coté jugement et moralisateur, que l'on peut voir encore beaucoup en France. Bien évidemment, il y a quelques gags un peu couru d'avance, mais cela n'enlève rien aux jeux des acteurs et aux situations totalement loufoque qu'elle met en scène, comme une scène où Jonathan Cohen se déguise en rasta. Un humour sans limite qui peut rappeler celui de l’époque chez Canal avec les Nuls par exemple. Avec La Flamme, Jonathan Cohen montre encore l'étendu de son talent, lui que l'on voit aussi bien au cinéma dans Énorme, ou sur Netflix dans Family Business, il s'impose comme le nouveau maestro de l'humour français aujourd'hui.