MENU
Accueil
"La disparue du Cecil Hotel" : le documentaire flippant de Netflix sur l'affaire Elisa Lam
Écouter le direct

"La disparue du Cecil Hotel" : le documentaire flippant de Netflix sur l'affaire Elisa Lam

Le Screen du 17 février 20213 minutes
Il est sorti la semaine dernière sur la plateforme.

Imaginez vous à Los Angeles, vous réservez des vacances dans un hôtel d’un quartier malfamé. L’hôtel est beau mais une atmosphère étrange y règne, des gens pas nets y logent. Il est connu pour avoir été le lieu de scène de crime et de suicide très bizarres et certains serial killers type Richard Ramirez y ont même logé. La plupart des gens auraient fait demi tour évidemment, mais pas la jeune Elisa Lam, une canadienne qui a disparu dans ce fameux Cecil Hotel en 2013. Une affaire qui a beaucoup fait parler à l'époque et qui est le sujet du nouveau documentaire true crime de Netflix Scène de crime : la disparue du Cecil Hotel. 

Le documentaire est réalisé par Joe Berlinger, spécialiste des documentaires true crime, à qui l'ont doit déjà le génial Ted Bundy : Autoportrait d’un tueur. Cette fois-ci il ne s'intéresse pas à un serial killer, mais à un lieu : le Cecil Hotel. L'affaire d'Elisa Lam a fait couler beaucoup d'encre à l'époque car une vidéo d’elle dans un ascenseur de l'hôtel a envahi les internets. Filmée par les caméras de surveillance juste avant sa disparition, on la voit avoir une attitude très étrange. Elle semble apeurée, elle appuie sur tous les boutons, elle sort en faisant des grands gestes comme si elle parlait à quelqu’un, tout ça sans que les portes de l’ascenseur ne se ferment. Quatre minutes de vidéo très flippante qui ont fait le tour du monde.

La disparue du Cecil Hotel nous plonge dans ce fait-divers dont tous les médias parlaient à l'époque, avec des interviews des enquêteurs et du personnel de l’hôtel qui reviennent sur cette histoire. Il raconte comment le corps de Elisa Lam a été découvert dans un des réservoirs d'eau du toit de l’hôtel. Après ça, beaucoup croyait à un meurtre et les détectives d’internet se sont mis sur le dossier pour analyser cette fameuse vidéo surveillance. Elle a été vue quasiment 30 millions de fois sur Youtube. Certains sont même allés jusqu’à se prendre une chambre au Cecil Hotel pour refaire le trajet d’Elisa et d’autres ont même réussi à rentrer dans son ancienne chambre. 

A la manière de Don’t F**k with Cats : un tueur trop viral, qui revenait sur la traque de Luka Rocco Magnotta via ses vidéos sur internet, La disparue du Cecil Hotel nous plonge dans les travers du web, et de la viralité trop rapide de certaines vidéos. Le documentaire offre le témoignage d'un homme qui s'est fait accusé par ces cyber-enquêteurs d'avoir tué Elisa Lam, sauf que ce n'était pas lui. Conséquences : il s'est quand même fait harceler plusieurs années par des théoriciens du complot qui ne lâchaient pas l'affaire pour prouver sa culpabilité. 

Là où le documentaire pêche, c'est sur son manque d'information sur la personnalité de Elisa Lam. On aurait aimé avoir plus de témoignage de ses proches, d'autant plus car au final, son décès a été déclaré comme un accident dû à ses troubles bipolaires. En tout cas pour les fans du genre true crime, La disparue du Cecil Hotel rempli toutes les cases du documentaire flippant et haletant. Et pour ceux qui préfèrent les fictions, il y a toujours la saison 5 de American Horror Story qui s'inspire directement du Cecil Hotel.