MENU
Accueil
Jared Leto : "C'est toujours excitant de se transformer physiquement pour un rôle"
Écouter le direct

Jared Leto : "C'est toujours excitant de se transformer physiquement pour un rôle"

Le Screen du 30 mars 20224 minutes
"Morbius", le nouveau Marvel avec Jared Leto, sort en salles aujourd'hui.

Après des reports et beaucoup (trop) de teasing, Morbius sort enfin aujourd'hui. Il est le nouveau film Marvel produit par Sony et non pas par Disney. Alors qu’est-ce que ça veut dire ? Pas grand chose à part que c’est aussi eux qui sont à l’origine de Venom avec Tom Hardy, aka une bouse sans nom surtout le deuxième, donc forcément quand les fans du MCU ont vu qu’ils refaisaient un focus sur un méchant Marvel avec Morbius, ils ont pris peur et spoiler, ils ont eu raison.

Le newcomer

Le film se concentre donc sur un “méchant” pas si méchant jamais vu au cinéma avant, le docteur Michael Morbius. Il est malade et va vouloir se sauver en s’injectant du sang de chauve souris mélangé à du sang humain et il va donc se transformer en mi homme mi chauve souris, et lutter contre son envie de boire du sang humain. C’est Batman qui doit être content qu’on empiète sur des plates bandes, mais n’est pas Bruce Wayne qui veut. En tout cas, Jared Leto n'a pas trop hésité avant d'accepter ce rôle.

Ce projet m'excitait assez car c’est un personnage qu’on avait jamais vu sur grand écran, c’est ce qui m’a plu. Et puis il y avait surtout cette opportunité de me transformer physiquement, ce qui est toujours un processus fascinant pour moi, qui me permet de rentrer en profondeur dans mon rôle.

La nouvelle transformation physique de Jared Leto

Il est vrai que Jared Leto est l’un des acteurs qui se transforment le plus physiquement pour ses rôles, que ce soit en prise ou en perte de poids ou même au niveau de son visage avec des prothèses. On l’a vu dans Dallas Buyers Club, dans Requiem for a dream évidemment, mais aussi pour son rôle de Joker dans Suicide Squad, qu’on préfère tous oublier. Pour Morbius, il a beaucoup maigri, changé sa façon de marcher car le personnage boite et évidemment il se métamorphose en chauve souris et franchement sa tête fait assez peur. Il y a vraiment une vibe assez dark dans le film qui change pas mal de d'habitude.

Les film Marvel ont un côté très blockbuster, drôle et divertissant mais ils commencent à aller dans un côté plus noir qui fait peur et c’est la grande différence de Morbius.

Si Marvel mise beaucoup sur le côté dark de Morbius, le personnage n'est pas si méchant que ça. Là où Venom a beaucoup d'humour, Morbius joue sur un côté plus ambivalent entre le bien et le mal.

Je pense que c’est une bonne personne, mais il se bat quand même entre le bien et le mal, il se bat avec lui-même. J’adore ce genre de thème classique mais qu’il est toujours plaisant de jouer.

Le super-héro de trop ?

Alors effectivement, Morbius n’est pas vraiment un méchant, ce n’est pas vraiment un gentil non plus. En fait, on ne sait pas vraiment ce qu'il cherche à représenter, ni même ses valeurs. C’est cool de la part de Marvel de ramener des personnages de comics que l'on ne connait pas, mais il faudrait peut-être que la production pense à faire un tri sélectif quand même parce que même Jared Leto peut pas sauver le film. Alors si les premières minutes passent à peu près parce que il est toujours agréable de découvrir un nouvel univers, passé un quart d’heure, on commence à avoir une certaine empathie pour Jared Leto qui n'a pas l'air de savoir lui-même ce qu'il fait là. Mais pourquoi retourner dans l’univers des super-héros en fait ? Il s’était déjà loupé grandement avec le Joker, rôle pour lequel il avait hyper mal pris les critiques d'ailleurs, et là il part de DC Comics pour Marvel. Un choix de carrière difficile à comprendre d'autant plus qu’à côté, il a des rôles assez dingues comme dernièrement dans House of Gucci de Ridley Scott. Si Marvel a inscrit en gros sur les affiches de Morbius "Une nouvelle légende Marvel arrive", ce n'est clairement pas le cas.