MENU
Accueil
"Euphoria" est (enfin) de retour avec sa saison 2
Écouter le direct

"Euphoria" est (enfin) de retour avec sa saison 2

Le Screen du 10 janvier 20222 minutes
La série est de retour aujourd'hui sur OCS.

Enfin ! Après une première saison acclamée par les critiques et le public diffusée en 2019. Euphoria fait son grand retour aujourd'hui. Le tournage de la suite à pris du retard à cause du covid, du coup forcément elle était très attendue d’autant plus qu’Euphoria est devenue un véritable phénomène en peu de temps, notamment grâce à son actrice principale et idole d'une génération : Zendaya. L’actrice de 25 ans, aussi star de Spider-man, a été récompensée pour son rôle de Rue dans la série par 1 Golden Globe l’année dernière et est devenue en très peu de temps l'icône de la GenZ.

Des sujets d'actualité difficiles à aborder 

Et pourtant, Zendaya interprète un rôle pas facile d'accès au premier abord. En effet, elle joue Rue une jeune lycéenne addict à la drogue qui tente de s’en sortir. Euphoria nous plonge dans son addiction, dans ses crises d’angoisse, de nerf, de manque mais aussi ses réunions de désintoxe. Un sujet clairement lourd, mais faut croire que c’est ce qui plaît aujourd’hui aux ados, comme on l’a vu aussi avec le succès 13 Reasons why sur Netflix qui traitait du suicide. Euphoria aborde plusieurs thématiques importantes aujourd'hui telles que le harcèlement, la glossophobie, la transphobie, les violences faites aux femmes ou encore la masculinité toxique… Chaque personnage a sa problématique et se débat avec. Alors oui dit comme ça ça peut paraître beaucoup, d’ailleurs Zendaya a publié un message sur Instagram avant la diffusion de la saison 2 pour avertir les plus jeunes :

Je sais que je l’ai déjà dit mais je me répète : Euphoria est pour un public mature. Cette saison, peut être encore plus que la première, est très émotive et traite de sujets qui peuvent être difficiles à regarder. S’il vous plaît, regardez juste si vous vous sentez confortable avec ça.

Une équipe au top 

Une prévention importante quand on sait que la série est plébiscitée par les ados du monde entier et qu'il faut bien faire attention à leur potentielle réaction derrière. Mais en plus de ses thématiques, Euphoria a surtout amené un nouveau style que l’on doit à son créateur Sam Levinson qui propose une réalisation absolument remarquable, avec notamment des scènes de fêtes déjà cultes blindées de couleurs et de moment d’euphorie absolue. La BO aussi est formidable, signée par le compositeur anglais Labrinth. Niveau sape, les filles ont des looks de malade et assument pleinement leurs corps, rondeurs ou pas avec un maquillage rempli de paillettes plein les yeux. Et puis en terme de représentation on est totalement dans la diversité avec des personnages blonds, noirs. transgenres, gros, minces... Personne n'est laissé de côté.

U