MENU
Accueil
"En corps" : Cédric Klapisch magnifie la danse à travers un film solaire
Écouter le direct

"En corps" : Cédric Klapisch magnifie la danse à travers un film solaire

Le Screen du 29 mars 20224 minutes
Il sort en salles demain.

Depuis des décennies, Cédric Klapisch s'est imposé comme l’un des réalisateurs français phares qui a bercé des générations avec ses films cultes tels que Le péril jeune, L’Auberge espagnole, Les poupées russes, Ce qui nous lie, Deux moi… Klapisch a toujours eu ce dont pour filmer des périodes de vie marquante qui font écho à notre propre quotidien et c’est encore le cas avec son dernier film En Corps qui sort demain, une histoire de reconstruction après un traumatisme dans le milieu de la danse.

Le renouveau d'une carrière

Le film suit l’histoire d’Elise, 26 ans, danseuse à l’opéra de paris qui va se blessée lors d’une représentation et à qui l'on va dire qu’elle ne pourra plus danser durant 2 ans. Mais elle va tenter de se reconstruire à travers la danse contemporaine lors d’une retraite en Bretagne et elle va se découvrir, découvrir ses vraies envies, ses joies, parler de ses peines. Elle est jouée par Marion Barbeau qui est une vraie révélation dans le film. Il faut dire que Cédric Klapisch aime toujours découvrir de nouveaux talents, comme ça a été le cas avec Romain Duris dans Le péril jeune. Et pour le rôle d’Elise, il fallait en plus qu’il trouve une danseuse, mais Marion est apparue comme un choix assez évident.

On se connaissait déjà avec Marion parce que j'ai pas mal trainé dans les coulisses de l'Opéra de Paris, j'ai fait des captations et des documentaires. Pour ne rien vous cacher, je voulais que ça soit Marion. J'ai quand même fait un casting pour vérifier que c'était bien la meilleure actrice parmi toutes ses danseuses. Et oui j'étais content de voir que c'est tombé sur elle car elle s'est imposée en faisant le casting.

Danse et jeu d'acteurs

Il faut dire que pour un premier rôle, Marion Barbeau est assez incroyable dans le film autant par sa performance d'actrice que par sa façon de se mouvoir. Son physique et sa prestance de danseuse étoile font qu'il émane une certaine fragilité et une douceur, quelque chose de simple mais de beau. Et pourtant elle était pas sereine lors de son casting d’autant plus face à Cédric Klapisch.

C'était méga stressant car je me disais que c'était comme ça, que c'était pas mon métier, que c'était juste un truc en plus. Mais en fait, je crevais d'envie d'avoir le rôle. En plus, faut savoir que je connais Les Poupées russes et L'Auberge espagnole par coeur, je me suis grave construite avec les films de Cédric.

Cédric Klapisch lui, a quasiment écrit le rôle pour elle :

Il y avait déjà des choses que j'avais déjà écrites mais j'attendais de savoir qui allait interpréter le rôle principal pour construire le personnage. Donc ensuite, en sachant que c'était elle, j'ai construit le personnage par rapport à Marion. et c'est finalement quelque chose que je fais plus depuis L'auberge espagnole, j'attends de savoir qui sont les acteurs pour finaliser l'écriture du scénario.

De plus Marion est super bien entourée car on retrouve des acteurs méga talentueux en second rôle tels que Pio Marmaï, Muriel Robin et Souheila Yacoub qui dégagent une fraicheur qui fait du bien, mais aussi François Civil qui est juste hilarant dans le rôle de l’osthéo amoureux ou encore Denis Podalydès en papa maladroit est super touchant et puis surtout grosse mention spéciale aux scènes de danse. Le film s’ouvre sur 20 minutes de chorégraphie classique sans dialogue qui nous embarquent directement dans le plus, et puis petit à petit on s’envole vers cette danse contemporaine beaucoup plus sauvage.

La danse classique elle dessine plus les choses, des lignes du corps avec les bras tendus, la jambe tendue... La danse contemporaine pas du tout, elle joue sur le côté chaotique, sur le fait que ça bouge tout le temps, ça se rentre dedans, ça tombe par terre. Et du coup je suis obligé de filmer ça différemment, je me mets au service de ce qu'indique la danse.

En Corps, demain au cinéma.