MENU
Accueil
"Elite" : une saison 5 aussi futile qu'inutile
Écouter le direct

"Elite" : une saison 5 aussi futile qu'inutile

Le Screen du 11 avril 20224 minutes
La série espagnole a perdu le charme de ses premières saisons.

La série espagnole au sang très très chaud de Netflix, Elite a fait son grand retour vendredi avec sa cinquième saison qui cartonne. Elle a pris la première place du top 10 des séries de Netflix tout le weekend, en dépassant carrément le hit Bridgerton et franchement, on se demande bien pourquoi. Après une saison 4 qualifiée déjà de "saison de trop", cette saison refait le plein de nouvelles intrigues et de nouveaux personnages, sauf que sa recette commence à tourner en rond : la bande d’ados ultra riche qui fait des fêtes démesurées dans des villas de luxe en prenant de la drogue à gogo parait totalement dépassée.

Trop de départs

Il faut dire que depuis quelques saisons, la plupart des acteurs historiques de Elite ont quitté la série. Et c’est bien dommage parce que c’était les meilleurs. Après les départs de Lucrecia, Carla, Nadia, Christian et les autres, on a perdu cette fois-ci Guzman joué par Miguel Bernardeau et Ander joué par Aaron Piper, soit deux stars majeures de la série. Donc forcément leur absence se sent sur cette saison, d’autant plus que les nouveaux personnages sont totalement caricaturaux. Entre la Paris Hilton espagnole droguée mais hyper gentille dans le fond, jouée par Valentina Zenere de la série Soy Luna, et le fils d’un joueur de foot, joué par Andre Juacas, qui drague tout ce qui bouge, la nouvelle génération s’avère bien fade. Et si certains anciens sont encore là, malheureusement c'est ceux qu'on aime le moins. Entre Samuel qui a toujours l’air d’un chiot apeuré, Omar qui ne sert vraiment à rien depuis qu'il n'y a plus son histoire d'amour avec Ander, et Rebecca la grande gueule trop bruyante qui n'a quasiment plus d'intrigue, merci mais non merci.

Une intrigue problématique

Et si l'on comptait sur les intrigues pour remonter le niveau, c'est aussi raté de ce côté-là. Il y a d'ailleurs un arc narratif particulièrement dérangeant dans cette saison, celui du personnage du prince Philippe. Dans la saison précédente, on apprenait qu'il avait violé des filles en les droguant, et il a aussi tenté d'abuser de Cayetana dans une limousine. Des faits graves, que cette saison essaie d'excuser en donnant un arc de rédemption au personnage. Une idée qui aurait pu être intéressante si elle avait été bien traitée, sauf que ce n'est pas le cas. En effet, elle essaie de justifier ses actes via la parole de certains de ses camarades qui tentent de lui trouver des excuses comme sa copine qui l'emmène voir la psy de l'école pour comprendre ses erreurs. Évidemment ce n'est pas assez et c'est très problématique de traiter le sujet du viol de cette manière, d’autant plus que son personnage n'a pas trop l’air de comprendre la portée de ses actes. Autant 13 Reasons Why avait réussi à traiter le sujet d'une façon assez intelligente, autant Elite le fait d'une façon beaucoup trop superficielle et qui en devient dérangeante. Plusieurs fans l’ont d’ailleurs relevé sur Twitter.

Du sexe, encore du sexe

Elite n'oublie pas de nous resservir la dose de scènes de sexe qui ont fait le succès de la série. De saison en saison c’est de pire en pire, la série est d'ailleurs interdite au moins de 16 ans. Faut dire qu'il y en a vraiment beaucoup trop, dont certaines vraiment pas utiles. Mais là où Elite est plutôt intelligente et totalement actuelle dans son traitement, c'est qu'elle met en scène des personnages avec des sexualités différentes, aussi bien hétéro, bi que gay. Beaucoup de scènes de sexe sont d'ailleurs entre garçons, chose que l'on voyait très peu dans les séries d'ados grand public. Dans l'épisode 5 de cette nouvelle saison, on assiste d'ailleurs à la première fois d'un garçon avec un autre qui est gay affirmé, et la scène est ultra belle car il lui apprend, l'aide, l'aiguille, en lui faisant découvrir un plaisir qu'il ne connaissait pas. C'est rare de voir un éveil sexuel gay traité sans tabous dans une série.

Malheureusement, cette saison 5 d'Elite peine à nous convaincre et a drastiquement baissé en qualité depuis ses premières saisons que l'on prenait plaisir à regarder. Il faut dire qu'à ses débuts, elle traitait de sujets beaucoup plus sociétaux comme avoir le sida en étant ado, porter le voile au lycée ou les inégalités entre boursiers et élèves. Aujourd'hui, elle se réduit à un mix sans grande saveur entre Gossip Girl et Pretty Little Liars qui fait un peu daté. Et Netflix n'est pas prête de lâcher ses riches espagnoles, car Elite a d'ores et déjà été renouvelée pour une saison 6 avec encore une salve de nouveaux personnages. Yay!