MENU
Accueil
"D'où l'on vient" : une comédie musicale feel-good sur un air latino
Écouter le direct

"D'où l'on vient" : une comédie musicale feel-good sur un air latino

Le Screen du 23 juin 20213 minutes
Elle sort aujourd'hui au cinéma.

Après avoir été l'un des plus gros succès de Broadway, D'où l'on vient (en anglais In the Heights) arrive sur grand écran pour nous faire danser tout l'été. Le film est réalisé par Jon M. Chu, connu pour les films Sexy Dance et la comédie Crazy Rich Asians. Il a collaboré avec le créateur de la comédie musicale Lin-Manuel Miranda, devenu l'une des figures importantes de Broadway. Il a été l’un des premiers à injecter du hip hop dans le genre du spectacle musical, et il y a 6 ans il a encore prouvé son talent avec Hamilton, devenue une vraie référence. 

D’où l’on vient nous emmène dans le quartier New Yorkais de Washington Heights, où l’on suit deux couples : Nina et Usnavi d’un côté et Nina et Benny de l’autre. Alors oui, il y a le côté histoire d’amour un peu cucul des comédies musicales qui est évidemment mis en avant mais D'où l'on vient a une dimension beaucoup plus sociale. En effet, ses personnages sont surtout des jeunes gens bourrés de rêves mais rattrapés par la dure réalité d’enfants issus de l’immigration avec le quartier de leur enfance qui se gentrifie et les magasins qui sont rachetés par des riches promoteurs. Ils aspirent à partir mais veulent aussi aider leurs parents. D'où l'on vient s'avère être une vraie ode à la liberté, à l'émancipation et rend hommage aux communautés souvent laissées de côté. 

L'aspect sociétal du film s'avère être le plus intéressant, et le fait qu'il soit sous forme de comédie musical lui donne énormément de fraicheur. Le film propose des chorégraphies géniales, avec une bande son entre le latino et le hip hop et des costumes colorés. Il y a des scènes assez impressionnantes notamment une à la piscine, tournée avec plus de 500 figurants. Le film aurait tout de même pu se passer de quelques chansons qui trainent en longueur, notamment les duos entre les couples un peu trop redondant et pas très originaux. 

Si le film a été acclamé par la critique, il essuie aussi pas mal de critiques aux Etats Unis de la part de journalistes et d'internautes. Ils lui reprochent de faire du "colorisme", en pointant du doigt le casting trop blanc du film, alors que le vrai quartier de Washington Heights est peuplé essentiellement d'africains dominicains. Pour eux les acteurs choisis sont certes latinos, mais des latinos blancs bien loin de la mixité de couleur qui règne dans le quartier.  Lin Manuel Miranda s'est donc excusé dans un tweet pour tous ceux qui ne se sentiraient pas représenté à travers le film.