MENU
Accueil
Comment la représentation des personnages LGBTQ+ a évolué dans les séries ?
Écouter le direct

Comment la représentation des personnages LGBTQ+ a évolué dans les séries ?

Le Screen du 17 mai 20213 minutes
A l'occasion de la journée de lutte contre les LGBT-phobies, on s'est interrogé sur l'évolution de ces personnages trop souvent absents du petit écran.

Souvent stéréotypés et caricaturés, les personnages gays, lesbiens, trans, bi et queer ont eu la vie dure dans le monde des séries télé. Heureusement depuis quelques années, les choses évoluent et la représentation des personnages LGBTQ+ est en augmentation. En 2020, ils représentaient 10.2% des rôles récurrents de séries diffusées à la télé américaine selon une étude américaine de la GLAAD (Gay and Lesbian Alliance against Defamation). Et même si ce chiffre reste encore trop bas, il est en bonne voie pour encore grimper. 

Il faut dire qu'on revient de loin car l’évolution des personnages LGBTQ+ à la télévision s'est faite en fonction de l’évolution de la société. Et au départ ce n'était pas gagné. Dans les années 80, quasiment aucune série ne mettait en scène de personnage gay. Dynastie a tenté le coup avec le personnage de Steven Carrington, l'un des premiers personnages ouvertement gay à la télé. Sauf que si ils se voulaient progressifs à l’époque, les scénariste ont vite pataugé dans la soupe avec ses intrigues et histoires de cœur quasiment inexistantes. L'homosexualité était encore tabou à l'époque et les mœurs peinaient à évoluer. 

Steven Carington - Dynastie
Steven Carington - Dynastie

Mais les années 90 marquent un nouveau tournant dans la représentation des personnages gays avec notamment les séries d'ados qui cartonnent. Melrose Place et Angela 15 ans mettent en scène des jeunes homosexuels, et si ils restent encore assez secondaires, Buffy contre les vampires va beaucoup plus loin avec les personnages de Tara et Willow, dont l’histoire d’amour deviendra culte. On est donc fin des années 90 et les scénaristes commencent vraiment à intégrer les personnages homosexuels et à leur donner de vraies intrigues. Ça a aussi été le cas avec Dawson, dont le scénariste Kevin Williamson ouvertement gay, a écrit le personnage de Jack Mcphee, dont on suit toute l'évolution, de sa recherche d'identité à son coming out. Rien n'est laissé de côté et il deviendra un personnage phare de la série. 

Buffy contre les vampires
Buffy contre les vampires

En 2000, les séries passent (enfin) un grand cap avec notamment l'arrivée de la série Queer as folk, qui met en scène des personnages gays avec un casting quasiment composé d'acteurs gays. Une révolution dans le monde des séries et quatre ans plus tard elle aura son double féminin et lesbien avec The L. World. Aujourd'hui elles sont considérées comme cultes et ont permis tout un renouveau télévisuel dans la représentation des personnages LGBTQ+ notamment dans les séries grand public et diffusées sur des chaînes publiques américaines. Très frileuses de perdre des annonceurs, elles ont mis plus de temps à installer des personnages gays dans leur show, mais elles ont vite changer le cap avec notamment Six Feet Under, Desperate Housewives, Grey's Anatomy ou encore Glee. Les personnages gays prennent de plus en plus de place et deviennent parti prenante de la télévision américaine.

Grey's Anatomy
Grey's Anatomy

Depuis une dizaine d'année maintenant, la place des LGBTQ+ a donc beaucoup changé, et les personnages sont de plus en plus visibles. Que se soit dans des séries comiques type Modern Family qui met en scène le couple iconique Mitch et Cameron, mais aussi dans des séries fantastiques comme Game of thrones avec Oberyn Martell, des séries françaises comme Plus belle la vie ou Dix pour cent ou encore les séries d'ado type The 100 (Lexa <3). De plus, depuis quelques années les personnages trans commencent aussi à apparaître dans les productions, avec Orange is the New Black qui a été l'une des pionnière, avec l'actrice Laverne Cox.  Elle a donné de l'impulsion à d'autres comme Pose, Tranparent ou encore Euphoria, avec le personnage de Jules interprété par la talentueuse Hunter Schafer. Les nouvelles séries sont de plus en plus inclusives et représentent une société en constante évolution, et on le doit aussi et surtout à des showrunners tels que Ryan Murphy, Shonda Rhimes, Russel T. Davis ou encore Greg Berlanti pour ne citer qu'eux, car c'est aussi grâce à eux et leur combat que c'est possible.