MENU
Accueil
"Candyman" : que vaut la suite du film d'horreur culte ?
Écouter le direct

"Candyman" : que vaut la suite du film d'horreur culte ?

Le Screen du 29 septembre 20213 minutes
Il sort aujourd'hui au cinéma.

Il est l’une des figures emblématiques des films d’horreur des années 90, Candyman le tueur au crochet et aux abeilles fait son grand retour au cinéma dans une suite quasiment 30 ans après le film culte de Bernard Rose. Le principe est toujours le même, évitez de prononcer son nom 5 fois devant un miroir sinon le Candyman vient vous hanter puis vous tuer. 

Le film se déroule dans la banlieue de Chicago au même endroit que le premier, sauf qu'elle n'est plus une cité désuète mais dans un quartier ultra gentrifié rempli de hipsters à bonnet. L'histoire suit d'ailleurs l'un d'entre eux Anthony MacCoy (Yahya Abdul-Mateen II), un artiste en mal d’inspiration qui va s'intéresser de près au mythe de Candyman. Mais plus ses recherches avancent, plus il va sombrer dans une certaine folie et parano, avec en plus des meurtres qui viennent secouer la ville. 

Là où Candyman se différenciait des autres slasheurs dans les années 90, c'est avec la dimension sociale qu'il apportait. En effet, Candyman était la représentation d'un martyr, d’un homme noir martyrisé par le racisme et l’esclavage qui se vengeait des inégalités raciales. Cette suite essaie de reprendre cette même mouvance en la modernisant avec les problématiques d’aujourd’hui. Seul problème, tous les sujets y passent s'en vraiment prendre le temps de s'y attarder. La gentrification, le racisme ordinaire, les violences policières, l’art qui ne représente plus rien… À force de vouloir trop en mettre, le film qui se voulait être un véritable écho à Black Lives Matter perd en réflexion et en intérêt assez rapidement. 

Et pourtant, le film est produit par un cinéaste qui connait bien le sujet : Jordan Peele. Il est devenu l’un des nouveaux maîtres de l’horreur, notamment grâce à Get Out qui lui a valu l'oscar du meilleur scénario original en 2018. Il a apporté un nouveau souffle au cinéma d'horreur en mettant en avant les inégalités que subissent les afro-américains en plein de coeur de ses intrigues. Pour Candyman, il a fait appel à la jeune cinéaste Nia DaCosta, qui brille par sa réalisation ultra stylisée qui joue beaucoup avec le gore, les couleurs et les effets de miroir évidemment (Candyman oblige). Elle a pris le parti de ne pas enchainer les meurtres inutiles, comme beaucoup d'autres slasheurs, ce qui donne un ton plus grave au film.

Candyman est l'un des nombreux reboot/suite/prequel de film d'horreur des années 90. Après Ça ou encore The Craft, ça sera au tour de Souviens toi l'été dernier qui revient en série sur Prime vidéo le mois prochain. La saga Halloween continue aussi avec la sortie d'Halloween Kills le 15 octobre, toujours avec Jamie Lee Curtis. Et 2022 marquera le grand retour de la franchise Scream avec un cinquième volet très attendu, avec le trio emblématique Courtney Cox, Neve Campbell et David Arquette qui viendront encore échapper (ou pas) au tueur au masque.