MENU
Accueil
"Black Widow" : la veuve noire fait ses adieux dans un thriller qui respire la sororité et la maturité
Écouter le direct

"Black Widow" : la veuve noire fait ses adieux dans un thriller qui respire la sororité et la maturité

Le Screen du 07 juillet 20212 minutes
Le film "Black Widow" sort aujourd'hui au cinéma.

Après quasiment un an d'attente, le film Black Widow débarque enfin dans les salles françaises pour le plus grand bonheur des fans de Marvel. Il est le premier film de la phase 4 du MCU, et pourtant ce n'est pas une suite à Avengers : Endgame. L'histoire de Black Widow se situe entre Captain America : Civil War et Avengers : Infinity War. Marvel a donc voulu rendre hommage à son personnage dans un dernier film, histoire de clôturer son aventure en beauté. 

Black Widow se détache donc totalement des Avengers & cie, et nous offre sa propre histoire. Evidemment, quelques références sont glissées tout au long du film, mais il s'agit totalement d'une origin story centré sur le personnage de la veuve noire. Le film commence durant son enfance pendant la guerre froide, oui car Black Widow s’appelle Natasha Romanoff et elle est russe pour ceux qui n’ont pas l’info. Elle va se retrouver placée dans un camp de formation du KGB pour jeunes filles, appelé la red room, où elles vont apprendre à tuer, espionner, combattre etc... 

Sauf que black widow est partie, a refait sa vie aux US avec les Avengers, et pensait que cette fameuse red room n'existait plus sauf que pas du tout. Elle va donc retrouver sa famille adoptive de l’époque pour combattre cette red room de femmes tueuses qui sont totalement lobotomisées par un méchant homme évidemment. Le film s'inscrit dans une mouvance très féministe, là où Wonder Woman chez DC avait déjà commencé le travail. Déjà, il est réalisé par une femme Cate Shortland et ça se sent. Pas de tenues ultra moulantes, pas de plan pour sexualiser les femmes, pas d’histoire d’amour inutile pour faire vivre le personnage de Black Widow. Non ! C’est un film sur la sororité, avec des personnages féminins complexes et travaillés, et c'est une belle surprise de la part de Marvel. 

Scarlett Johansson prouve encore une fois l'étendu de son talent, en réussissant à donner de la profondeur à son personnage. Elle a réussi à le faire évoluer durant 10 ans, en étant jamais dans une caricature, bien au contraire. Cette fois-ci, elle fait équipe avec la jeune Florence Pugh qui joue sa sœur Yelena. Un personnage qu'elle interprète avec charisme et humour, qui apporte un vent de fraicheur sur le film. Il faut dire qu'à 25 ans, elle est l’une des étoiles montantes d’Hollywood et clairement, elle a tout pour prendre la relève de Scarlett dans le futur de Marvel. 

En tout cas Black Widow devrait ravir les fans de Marvel, qui attendent depuis 2 ans le retour de leurs super-héros en salle. Alors oui, il a quelques failles, son méchant n'est pas au niveau, quelques scènes de bastons sont un peu cheaps, mais Black Widow est une vraie proposition avec un univers qui lui appartient, et ça c'est une bonne chose.