MENU
Accueil
"A man named Scott" : Kid Cudi se livre dans un documentaire touchant et important
Écouter le direct

"A man named Scott" : Kid Cudi se livre dans un documentaire touchant et important

Le Screen du 05 novembre 20213 minutes
Le documentaire sur Kid Cudi est disponible aujourd'hui sur Prime Vidéo.

Est-ce qu’on a réellement besoin de le présenter encore ? Kid Cudi, 37 ans, des albums mythiques, des tubes à n’en plus finir, plus de 5 millions de singles téléchargés et maintenant un documentaire qui sort aujourd’hui sur Prime Vidéo. 1h30 d’images et d’interviews exclusives qui reviennent sur la carrière d’un des plus grands rappeurs de la décennie, qui a marqué et touché une génération. 

On se rappelle tous il y a 12 ans quand un petit mec de MySpace est devenu numéro 1 des charts avec Day'n'Night. Le clip, la chanson, le look, on est en 2009 et Kid Cudi apparaît comme un ovni dans l’univers du rap, propulsé par celui qu’on ne présente plus monsieur Kanye West. Le rappeur lui déclare tout son amour et son admiration dans le documentaire et vice Versa. Kid Cudi avoue que Kanye lui a sauvé la vie à plusieurs reprises, en croyant en lui et en son talent. Faut dire que ce petit mec de l’Ohio est arrivé dans un monde où le rap parlait beaucoup de meuf, de fric et de leurs origines alors que lui abordait des sujets totalement à contre courant.

Kid Cudi était l'un des premiers rappeurs à parler de sujets profonds tels que l’addiction, la solitude, la recherche du bonheur… C’était ultra rare à l’époque de voir un rappeur se livrer autant sur sa vie personnelle et ça a fonctionné tout de suite. Dans le documentaire, les témoignages de fans se succèdent et rappellent à quel point Kid Cudi les a marqué, voir pour certains "sauvé la vie". Il y a aussi les témoignages de personnes plus connues comme Willow Smith ou Timothée Chalamet qui parlent de l’impact que le chanteur a eu sur leur adolescence et leur construction personnelle. 

"A man named Scott", montre à quel point Kid Cudi est devenu une référence via ses tubes remixés pour des films comme Projet X avec notamment Pursuit of Happiness. Qui n’a pas dansé là dessus ? Même si elle a des tendance insupportables, et c’est drôle parce que même les millenials l’ont comme référence la preuve quand la première bande annonce ever d’Euphoria est sortie, elle avait pour bande originale une chanson de Kid Cudi, Symphonies. Kid Cudi a aussi été très précurseur en terme de musique, en étant l’un des premiers rappeurs un peu hipster qui samplait des groupes de rock indé de l’époque comme Vampire weekend ou MGMT. 

Que ce soit Kanye West, Pharell Williams, Schoolboy Q ou encore Lil Yachty, tous saluent l'impact que Kid Cudi a eu sur eux et leurs carrières. Et puis évidemment, Kid Cudi himself donne son témoignage à travers deux entretiens où il revient notamment sur cette célébrité qu'il ne savait pas gérer et l'impact nocive qu'elle a eu sur sa vie. En effet, le rappeur a connu une véritable descente aux enfers à base de tentatives de suicide, et d'internement à l'hôpital. Il revient notamment sur son addiction à la cocaïne. Des images d'archive nous rappelle à quel point il a vécu des moments dark, où on le voit totalement perdre pied en plein concert. Les documentaires prennent une nouvelle tournure en ce moment en revenant sur l'impact que l'industrie peut avoir sur une personne, comme ça a été le cas avec Taylor Swift par exemple et bientôt Angèle, et ça fait du bien de les voir autrement que comme des machines à tubes.