MENU
Accueil
Nouvelles mesures anti-Covid : peut-on manger dans les trains ?
Écouter le direct

Nouvelles mesures anti-Covid : peut-on manger dans les trains ?

Le Check info du 04 janvier 20222 minutes
Hier le gouvernement, qui voulait interdire toute consommation dans les transports, a été obligé de revenir sur son affirmation. Le ministre des Transports a expliqué que la loi n’interdisait pas formellement de manger ou boire dans les transports publics.

Le 27 décembre, le gouvernement a annoncé toute une liste de nouvelles mesures pour lutter contre la propagation du virus, et parmi elle, il y avait l’interdiction de manger dans les transports, les cinémas, les théâtres. Sauf que depuis, le nouveau décret a été publié au journal officiel samedi, et le texte dit :

Jusqu’au 23 janvier inclus, la vente et le service pour consommation à bord d’aliments et de boissons sont interdits lors des trajets au sein du territoire métropolitain.

Rien ne dit dans la loi que les passagers n’ont pas le droit de monter avec leur collation personnelle

Ça veut juste dire que la SNCF, les compagnies aériennes, les ferries, etc., ne peuvent pas vendre ou servir à manger, mais, ça ne veut pas dire que les passagers n’ont plus le droit de manger leur sandwich personnel. Donc légalement, techniquement, rien n’empêche de manger dans le train. S'il est demandé aux passagers de ne pas manger dans les transports, c’est pour qu’ils gardent le masque, évitent les projections, les gouttelettes et autre moyen de circulation du virus.

Que peuvent faire les contrôleurs ?

Ils peuvent demander à un passager de ranger son déjeuner, s'il y a trop de monde autour, ou que cela gène les autres passagers, bref, si ça trouble le bon déroulement du voyage. En revanche, si un enfant demande à boire ou manger, évidemment, ses parents ne vont pas se faire verbaliser. Pareil sur les longs trajets, type Paris-Nice, qui durent 6 heures, évidemment, on peut boire et manger, mais ça doit être rapide, sans bavarder, et si possible loin des autres passagers.

Par contre, au cinéma, la loi est claire : pas de pop-corn

Dans les cinémas, c’est différent parce que c’est un autre paragraphe de la loi, qui concerne les établissements sportifs, les salles de concerts, de spectacles, de conférences et de projection. Et le décret précise « pas de vente, et pas de consommation », donc là clairement, pas de pop-corn.