MENU
Accueil
Nike alerte sur le risque de pénurie de baskets à Noël
Écouter le direct

Nike alerte sur le risque de pénurie de baskets à Noël

Le Check info du 28 septembre 20213 minutes
Ce qui pouvait avoir l’air d’une rumeur est en fait une annonce bien réelle du directeur financier de Nike : à cause du ralentissement économique post-Covid en Asie et des fermetures d’usine, la marque anticipe une "pénurie de stocks".

La rumeur a enflé tout le week-end sur les réseaux : il n’y aura peut-être pas de sneakers sous le sapin à Noël. Et ce n’est pas une fake news, la mise en garde est vraie puisqu’elle vient de Nike directement : c’est le directeur financier de l’équipementier, Matthew Friend, qui l'a dit dans une conférence téléphonique. Et il met ça sur le compte de la crise économique post-épidémie de Covid : "les semaines de production perdues, combinées à des temps de transits plus longs vont conduire à des pénuries de stock au cours des prochains trimestres." En clair, les usines de la marque en Asie tournent moins bien et les livraisons sont plus longues, donc il y aura moins de baskets dans les mois à venir.  

Une reprise épidémique en Asie qui retarde la réouverture des usines  

L’alerte pourrait avoir de quoi surprendre puisqu’en Europe, les confinements sont terminés et les restrictions sont progressivement levés, mais ce n’est pas le cas partout dans le monde, notamment en Asie où Nike fabrique quasiment tous ses produits. Parmi les pays de production de l’équipementier américain, il y a principalement la Chine, la Thaïlande, l’Indonésie, et le Vietnam. Et c’est ce pays qui nous intéresse, puisque Nike y emploie 500 000 travailleurs dans 101 usines. C’est énorme mais c'est logique puisque la moitié des sneakers, produit phare des ventes de la marque, est confectionnée au Vietnam. Sauf que le Vietnam a connu ces derniers mois une grosse reprise de l’épidémie de Covid-19 : depuis le mois d’aout, le pays compte plus de 10 000 cas positifs chaque jour, sachant qu’il n’y a que 8% de la population qui est totalement vaccinée.  

Conséquence : plus de la moitié des usines vietnamiennes sont toujours fermées aujourd’hui, et une grosse part de la production textile est à l’arrêt. D’où la conclusion tirée par Nike : pas d’usine, pas de production, donc moins de baskets. Sachant qu’en plus de ces fermetures d’usines, les livraisons de marchandise, le secteur du transport par cargo, est très ralenti en ce moment, tout le monde souhaitant rattraper le temps perdu en 2020 et se faire livrer partout. Résultat : il n’y a plus assez de conteneurs, ni de personnel pour gérer la logistique. Techniquement, cela fait qu’avant la pandémie, une basket mettait 40 jours pour arriver aux Etats-Unis, maintenant elle met 80 jours. 

Nike ne donne pas de chiffre précis sur sa baisse de production  

Ailleurs qu’au Vietnam, la situation n’est pas meilleure : en Indonésie par exemple, l’autre grand pays de fabrication de Nike, on sort tout juste d’une période de restrictions anti-Covid, donc là-bas aussi, les usines reprennent très lentement. Mais pour l’instant, Nike se contente de parler de pénurie sans donner d’estimation sur sa baisse réelle de production. La prochaine question étant de savoir si cette possible raréfaction de baskets va faire augmenter les prix.