MENU
Accueil
Les pollens sont-ils plus virulents cette année que les années précédentes ?
Écouter le direct

Les pollens sont-ils plus virulents cette année que les années précédentes ?

Le Check info du 05 juin 20202 minutes
On peut lire beaucoup de témoignages sur les réseaux de la part des allergiques qui racontent leur douleur

De très nombreux témoignages cette année sur les réseaux concernant les allergies : 

La carte de France de la concentration de pollen est rouge écarlate, presque tous les départements sont en alerte. Nous sommes bien sur un pic. 

Est-ce pire que d’habitude ? 

Pour vérifier, on peut remonter les données du Réseau national de surveillance aérobiologique, et la réponse est différente... Puisque en 2019, on avait déjà eu une alerte rouge au pollen pour 26 départements, avec une virulence des pollens aggravée par la chaleur et le soleil. Même chose en 2018, avec une concentration de pollens de bouleau qui a battu le record absolu enregistré en 1993 à Paris. Avec, cette année-là, un pic de pollution atmosphérique qui a aggravé les allergies…

Sait-on pourquoi les pollens sont si virulents ?

Il y a eu un épisode de chaleur sur tout le territoire, avec un temps très sec, ce qui favorise la dissémination des pollens. Et puis, deuxième facteur aggravant : le confinement ! C’est en tout cas ce que suggère Sophie Silcret-Grieu, allergologue, au micro de France Info :

Voilà, sachant qu’au début du déconfinement, le seul endroit où l’on pouvait aller pour se retrouver entre amis à Paris, c’était au bois de Vincennes, au Bois de Boulogne ou sur les quais, des nids de concentration de pollen…  

Le rôle du masque permet d'atténuer les effets du pollen, comme l’a expliqué sur France 2 le médecin Damien Mascret. Une impression qui a été confirmée par plusieurs allergologues, le masque fait barrière, il empêche les pollens de passer, ils sont trop gros pour traverser un masque en coton. Evidemment, avec des lunettes c’est mieux puisque l’allergie passe aussi par l’irritation des yeux. 

Par contre, masque + chaleur + allergie, ça peut aussi devenir l’enfer :

La solution, c’est de mettre le masque avant l’allergie, de ne pas attendre d’éternuer, parce qu’après c’est trop tard. Et puis de le laver en rentrant s’il est réutilisable, sinon, les pollens restent dessus. Voilà, ceci étant dit, bon courage, parce qu’on en a encore jusqu’à mi-juillet à peu près.