MENU
Accueil
Les candidats à la présidentielle sont-ils vraiment "tous pareils" ? Quelles différences de programme ?
Écouter le direct

Les candidats à la présidentielle sont-ils vraiment "tous pareils" ? Quelles différences de programme ?

Le Check info du 05 avril 20223 minutes
C’est un argument qui revient souvent dans la bouche de ceux qui comptent s’abstenir : "les candidats sont tous pareils, ils proposent la même chose, il n'y a pas de différence entre eux". Pourtant, parmi les douze candidats, les différences programmatiques sont assez claires.

Le premier tour de l'élection présidentielle, c'est dimanche 10 avril, et sans faire un inventaire généralisé de leurs programmes, de grosses différences ressortent entre les douze prétendants à l’Elysée. Ne serait-ce que sur la question des aides aux étudiants. Par exemple, plusieurs candidats proposent de créer un revenu étudiant, là où d’autres estiment que chacun doit se débrouiller et préfèrent conditionner le versement des aides en fonction de la réussite. Parmi ceux qui veulent mettre en place un salaire mensuel étudiant, on trouve Philippe Poutou (NPA), Anne Hidalgo (PS), Jean-Luc Mélenchon (France Insoumise) ou encore Yannick Jadot (EELV). De l’autre côté, on trouve ceux qui préfèrent au contraire sélectionner, conditionner les aides, par exemple Valérie Pécresse (LR), et Nicolas Dupont-Aignan (DLF). Pareil sur la question de ParcoursSup, plusieurs candidats veulent supprimer ce système, Anne Hidalgo, Jean-Luc Mélenchon, et d’autre veulent le garder, comme Emmanuel Macron. Autrement dit, à chaque fois, pour chaque problématique, on retrouve plusieurs visions différentes de ce que c’est étudier, s’orienter, se financer… ce qui ne donnerait pas du tout les mêmes lois.

Du climat à l'immigration : des différences de priorités très marquées

Globalement, les priorités des candidats sont assez lisibles. Par exemple, l’écologie, l’environnement, c’est le sujet numéro un pour Yannick Jadot et pour Jean-Luc Mélenchon. L’immigration, l’intégration, c’est l’obsession numéro un de Eric Zemmour, Marine Le Pen, Nicolas Dupont Aignan et aussi Valérie Pécresse. Pareil pour le pouvoir d’achat, tous ne proposent pas les mêmes solutions : d’un côté, ceux qui veulent d’office augmenter le SMIC (Mélenchon, Jadot, Roussel ou encore Jean Lassalle), et de l’autre, ceux qui veulent plutôt baisser les cotisations que les entreprises versent pour financer la sécu, le chômage, pour faire augmenter un peu les salaires (Pécresse, Le Pen, Zemmour, Dupont Aignan).

Emmanuel Macron : candidat à part

Un candidat se détache des autres, évidemment, c’est Emmanuel Macron qui se représente, avec des propositions qui sont surtout des complétements de ce qu’il fait depuis cinq ans. En résumé, son message c’est "continuons", par exemple il propose de conditionner le RSA, il faudra travailler désormais pour l’avoir, il veut la retraite à 65 ans, et non 62, bref, lui c’est peut-être le plus simple à décrypter puisqu’on sait comment il gouverne depuis cinq ans. En tout cas, des différences de visions, de projets il y en a clairement entre les douze candidats, dont vous pouvez retrouver ici en détail, les programmes.