MENU
Accueil
Le salaire des professeurs français est-il vraiment si bas ?
Écouter le direct

Le salaire des professeurs français est-il vraiment si bas ?

Le Check info du 21 septembre 20213 minutes
La question d’augmenter les enseignants fait débat depuis la semaine dernière. C’est Anne Hidalgo, candidate PS à l’élection présidentielle qui a mis le sujet en avant, estimant que les profs français sont moins bien payés que leurs collègues européens. Les chiffres lui donnent plutôt raison.

L’une des candidates à l’élection présidentielle, la maire socialiste de Paris, Anne Hidalgo a émis l’idée de doubler les salaires des profs tout au long de son quinquennat si elle est élue présidente. Ce qui a suscité beaucoup de commentaires et de critiques sur les réseaux. Elle fait cette proposition dans son livre, "Une femme française" qui vient de paraître. Elle propose de revaloriser les salaires de tous les personnels au contact des élèves, donc pas uniquement les profs mais aussi les assistants d’éducation, les surveillants, infirmiers scolaires, etc., éventuellement de les doubler, en tout cas de rattraper notre retard sur les pays voisins.

Les profs français sont-ils si mal payés ? 

L’OCDE, l’organisation de coopération et de développement économique, a comparé les salaires des enseignants dans les pays développés, le rapport 2021 vient de sortir, et il dit qu’un professeur français gagne en moyenne 30 000 euros par an en début de carrière, ce qui est à peu près dans la moyenne, mais qu’ensuite en milieu de sa carrière, son salaire stagne, et il se retrouve 15% en dessous de la moyenne des autres pays européens.

Si l’on prend comme point de comparaison nos voisins, d'après les graphiques, le constat se confirme. Exemple avec l’Espagne : un prof espagnol en début de carrière gagne 41 000 euros par an, alors qu’en France c’est 30 000 euros. Au Pays-Bas, c’est pareil, mais la différence est encore plus flagrante pour les enseignants en milieu de carrière : en France, un professeur peut espérer avoir 41 000 euros, alors qu’au Pays-Bas, c’est 65 000 euros. C’est pire si l’on compare avec l’Allemagne, où les profs sont tous simplement payés le double de chez nous, tout comme en Suisse et au Luxembourg. A la fin, la France est comparable à l’Italie, au Royaume-Uni ou au Portugal, mais les Etats-Unis par exemple payent mieux leurs profs que nous, la Belgique aussi.

L'inégalité européenne des hausses des salaires

L’idée de rattraper les salaires des autres pays est un vrai sujet. D’autant que, ces dix dernières années, le salaire des profs en moyenne dans les autres pays a augmenté de 6 à 7% à peu près, alors qu’en France, il n’a augmenté que de 1%. 

Mais ce n’est pas la première fois qu’un responsable politique propose d’augmenter les salaires des professeurs. Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’éducation, qui fustige une mesure "démagogique", a pourtant annoncé en mai dernier que "l’objectif du ministère de l’Education en terme salaire, c’est de rejoindre le peloton de tête des pays de l’OCDE () au milieu de la décennie 2020". Autrement dit, doubler les salaires pour rattraper ceux en vigueur en Allemagne, la même proposition que celle de la maire de Paris, Anne Hidalgo.