MENU
Accueil
Paris : la limitation à 30 km/heure pour les automobilistes... plus de pollution en vue ?
Écouter le direct

Paris : la limitation à 30 km/heure pour les automobilistes... plus de pollution en vue ?

Le Check info du 31 août 20214 minutes
C’est valable depuis lundi 30 août, dans toute la capitale, sauf sur le périphérique, et certains grands axes, la mairie a décidé de faire passer la vitesse autorisée de 50 à 30 km/heure, pourquoi ? Est-ce plus écologique ?

Vous avez peut-être vu des tweets ou interviews d’automobilistes en colère, qui ont expliqué que passer de 50 à 30 kilomètre/heure, ça ne fait pas baisser la pollution… 

Une étude a été mise en avant : celle du Cerema, le centre d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement. Bref, une structure qui est rattachée au ministère de l’écologie. Le Cerema qui a donc étudié les variations de pollution lorsqu’un véhicule roule "à vitesse constante"… Donc en permanence à 30, en permanence à 40, en permanence à 50, etc... Rien à voir avec un endroit où on s’arrête au feu, et on redémarre, et on s’arrête, et on redémarre… Si on roule à vitesse constante, évidemment, on pollue un petit peu plus à 30 qu’à 50, simplement à cause du nombre de tour moteur… En 1ère, pour lancer la voiture, le moteur chauffe beaucoup, donc, il consomme, il pollue, c’est encore le cas mais moins quand on passe la seconde, puis pour la troisième, etc… Résultat : à 30 km/h, on envoie environ 200g de CO2 dans l’air, alors qu’à 50 km/h, on en envoie 30g de moins… Mais personne ne roule jamais à vitesse constante.

Le problème c'est l'accélération

Dans la réalité, on est au feu rouge, à zéro, puis on démarre, on monte jusqu’à 25, puis y’a un autre feu rouge, on s’arrête, on redémarre… Donc ce qui pollue, ce sont les démarrages : le fait de brûler de l’essence pour faire avancer un truc qui pèse une tonne. Et plus on veut aller vite, plus il faut appuyer longtemps sur l’accélérateur, plus on largue de CO2 dans l'atmosphère.

Conclusion : non, abaisser la limite autorisée, ça ne fait pas augmenter la pollution, c’est ce que confirme aussi une étude faite à Londres, qui est déjà passée au 30 km/h, et qui dit que dans les zones 30, les voitures émettent 8% de particules fines en moins... Le nombre d’accidents et la pollution sonore seront certainement moins élevées... À suivre.