MENU
Accueil
La porte-parole du gouvernement a-t-elle défendu des jets de pierres sur les policiers ?
Écouter le direct

La porte-parole du gouvernement a-t-elle défendu des jets de pierres sur les policiers ?

Le Check info du 23 juin 20203 minutes
Cette phrase a tournée toute la journée sur toutes les chaines d'infos, il s'agit de la phrase prononcée par Sibeth Ndiaye. Attention, ne vous fier pas aux apparences...

Sibeth Ndiaye est souvent moquée car elle enchaine les approximations, voire les contre-vérités… Hier, elle s’est retrouvée au cœur d’une campagne d’accusation sur les réseaux à cause d’une phrase, qu'elle a prononcée mais qui est tronquée : ses accusateurs ont coupé le début et la fin pour changer le sens de sa phrase. Elle a été victime d’une fake news. Tout est parti d’un tweet du syndicat de policiers, Unité SGP Police :  

Jeter des pierres contre les policiers, est-ce normal ? La porte-parole du gouvernement n’est pas sûre… Encore une incongruité et un manque de soutien au force de l’ordre.

Un premier syndicat, puis un deuxième syndicat, celui des commissaires de police, parle de "propos indignes" et publie une phrase entre guillemet "je ne saurais pas expliquer à mes enfants s’il est normal ou non de jeter des pierres sur les forces de l’ordre".

Enfin un troisième, le syndicat Alliance, va plus loin encore en disant qu’elle ferait bien de  "prendre la porte".    

Sibeth Ndiaye n’a jamais dit ça ?  

La phrase n’est pas complète, en réalité Sibet h Ndiaye défend les policiers, il suffisait de réécouter l’interview qu’elle a donné à France 3. Le journaliste lui parle de cette infirmière dont l’interpellation a été filmée la semaine dernière : cette infirmière a lancé des pierres sur les policiers, mais elle a dit qu’elle avait perdu ses nerfs, elle n’était pas dans son état normal. Une enquête est ouverte contre elle pour rébellion, outrage et violences. 

Question à Sibeth Ndiaye : "La justice ne devrait-elle pas être clémente avec cette femme ?" Voilà, ce qu’elle a répondu :

"Je crois que le justice doit s'exercer de manière normale comme pour chaque citoyen. je ne sais expliquer que l'on jette des pierres sur les forces de l'ordre, je ne vois pas en quoi il faudrait l'absoudre. Je crois que la justice, parfaitement indépendante doit juger..."

"Je comprends l'image qu'à susciter l'image de son arrestation, mais en même temps je ne saurais pas expliquer aujourd'hui à mes enfants s’il est normal ou non de jeter des pierres sur les forces de l’ordre (...) il peut avoir des circonstances atténuantes...) on peut tous être amener à être à bout de nerfs mais cela justifie t-il de jeter des pierres sur les forces de l'ordre ? Que dirions nous à la fille ou au fils du CRS qui reçoit cette pierre, Ce n'est pas grave ? non, ne pouvons pas le dire."

On comprend clairement qu’elle défend les forces de l’ordre… Ce petit effort de vérification, beaucoup d’internautes ne l’ont pas fait. Les syndicats de police auraient pu le faire, et du coup crier victoire sur le thème "la porte-parole du gouvernement nous défend". Même chose du côté des élus de droite et d’extrême droite qui ont repris cette fausse info :

Même chose du côté des chaines d’infos, comme LCI :

CNews a même lancé un débat sur "la bourde de Sibeth Ndiaye", sans vérifier au préalable. On peut citer aussi Jean-Pierre Pernaut sur TF1, qui a repris la citation tronquée sans vérifier. Le JT de Jean-Pierre Pernaut, c’est 5 millions de téléspectateurs, ce n'est pas un petit tweet… Et c’est grave, parce qu’on dit souvent, "les fakes news c’est la faute aux réseaux". Eh bien là non, ce sont des syndicats, des élus et des chaines de télés. Trois entités qui ont utilisé une fake news : les premiers pour illustrer un abandon total des policiers, les seconds pour taper sur le gouvernement, les troisièmes pour faire de l’audience avec une polémique. Donc attention : si une info vous énerve et vous fait réagir, c’est généralement fait exprès, et donc c’est incomplet…

Marion Lagardère démêle le vrai du faux, c'est le Check Info à retrouver sur YouTube, Facebook et Twitter.