MENU
Accueil
D’où vient le vote pour Macron ? Comment a-t-il gagné des voix par rapport à 2017 ?
Écouter le direct

D’où vient le vote pour Macron ? Comment a-t-il gagné des voix par rapport à 2017 ?

Le Check info du 12 avril 20222 minutes
Dimanche, Emmanuel Macron a obtenu 9,7 millions de voix, autrement dit 1,1 million de plus qu’il y a cinq ans. Un score qui a suscité beaucoup d’interrogations sur les réseaux mais qui s’explique en analysant la carte électorale.

Dès dimanche soir, pour le premier tour de l’élection présidentielle, Emmanuel Macron a obtenu 27,8% des voix, Marine Le Pen 23%, Mélenchon 22%, les autres candidats étant tous en dessous de 8. Des chiffres qui ont surpris beaucoup d’utilisateurs sur les réseaux sociaux avec des questions comme "après un quinquennat pareil, comment les gens ont-ils pu revoter pour le même président", "qui sont tous ces gens qui ont voté Macron", "comment peut-il augmenter son score, ça sent la fraude"...

Pour ce qui est de l’hypothèse d’une fraude, rien ne permet d’entretenir le doute : aucun des douze candidats n’a signalé une irrégularité dans un quelconque bureau de vote. Tous les résultats ont été publiés lundi par le Ministère de l’Intérieur sans contestation de la part des candidats. Donc non, il n’y a pas eu de fraude.

Qui sont tous ces gens qui ont voté Macron ?

Pour le savoir, on a les résultats officiels du scrutin, par bureau de vote, par ville, par département. Une carte de France du vote qui montre clairement que ceux qui ont voté pour Emmanuel Macron sont dans l’ouest de la France, notamment en Bretagne, Pays de la Loire, Pyrénées-Atlantiques, et dans le sud du Massif Central. C’était déjà le cas en 2017, ça l’est encore plus en 2022.

Ensuite, cette carte montre qu’il a surtout fait des gros scores dans les villes, et pas dans les campagnes : on peut citer Paris, Nice, Bordeaux, Orléans, Angers, Dijon… Au total, il arrive en tête dans 12 000 communes, c’est 5000 de plus qu’en 2017.

Comment a-t-il pu améliorer son score par rapport à 2017 ?

Avec 9,7 millions de voix dimanche, Emmanuel Macron gagne 1,1 million de voix en plus par rapport à 2017. Et ça aussi, ça s’explique très bien en comparant les deux élections : ce que montre la carte de France du vote, c’est qu’Emmanuel Macron a pris des voix dans tous les endroits où François Fillon était arrivé en tête il y a cinq ans. Sa politique, son quinquennat, ses prises de position ont convaincu les électeurs de droite de voter pour lui, ce qui explique aussi en parallèle le score de Valérie Pécresse, la candidate LR : 4,7% contre 20% la dernière fois pour François Fillon, parce que les électeurs de François Fillon sont allés ailleurs, une partie chez Eric Zemmour, une partie chez Marine Le Pen, et une partie donc chez Emmanuel Macron. Voilà comment il est passé de 24% des voix en 2017 à 28% cinq ans plus tard et comment Marine Le Pen est passée de 21 à 23.

Les plus de 60 ans séduits par Macron

Les enquêtes d’opinion qui se sont intéressées au profil des électeurs montrent clairement que les plus âgés ont soutenu le président sortant. Par exemple, celle d’Ipsos pour France Info qui dit qu’Emmanuel Macron a fait ses plus gros scores chez les plus de 60 ans, or c’est un électorat qui se mobilise à toutes les élections, ce sont ceux qui votent le plus. A l’inverse, les jeunes ont surtout voté Mélenchon, mais ce sont ceux qui se mobilisent le moins : 40% des jeunes n’ont pas voté. En résumé, le score d’Emmanuel Macron est surtout porté par des électeurs de plus de 60 ans, dans les villes moyennes, et qui vont toujours voter. C’est un électorat stable, mais qui ne suffit pas pour gagner le deuxième tour.