MENU
Accueil
Covid-19 : pourquoi comparer les grandes épidémies du passé avec le coronavirus n’est pas fiable ?
Écouter le direct

Covid-19 : pourquoi comparer les grandes épidémies du passé avec le coronavirus n’est pas fiable ?

Le Check info du 11 janvier 20222 minutes
Ces derniers jours, un tableau circule comparant le nombre de morts du Covid-19 avec le nombre de morts de la peste noire, de la grippe espagnole ou encore du sida. Autant de pandémies qui ne sont pas comparables, ni en terme de durée, ni en terme d’évolution de la médecine.

Ce tableau a été publié par le site Statista qui compile régulièrement des données sur des sujets très variés. Il a été posté sur Twitter par des comptes certifiés, allant du médecin urgentiste Gérald Kierzek, à l’éditorialiste du Figaro, Yvan Rioufol, pour relativiser et amener l’internaute à penser que les contraintes actuelles pour stopper la propagation du Covid-19 sont inutiles. Il s’intitule "les pandémies les plus meurtrières de l’histoire", avec en tête, la peste noire, affichant 200 millions de morts en 1350, soit la moitié de la population mondiale à l'époque. Vient ensuite la peste Justinienne, en 540 après JC, avec 40 millions de morts, soit 19% de la population de l’époque. On trouve aussi la variole, la peste antonine, la grippe espagnole, le sida, et tout en bas du tableau, la Covid-19 et ses 5,4 millions de morts recensés, soit 0,07% de la population mondiale.

Des chiffres aléatoires et pas comparables entre eux

Problème : les chiffres ne sont pas fiables. D’après le tableau, la peste noire a fait 200 millions de morts, sauf qu’en 1350, en plein moyen-âge, il n'y a pas eu de comptage. Les historiens estiment le nombre de victimes entre 75 millions et 200 millions de morts. Sauf que le tableau prend le chiffre le plus haut. Pareil pour la peste justinienne : entre 25 et 40 millions de morts estimés, mais le tableau retient 40 millions. Sachant que cette peste-là, elle a duré deux siècles. L’épidémie de la Covid-19, elle, est en cours depuis deux ans.

Ces pandémies ne sont donc pas comparables en termes de durée : par exemple, le sida, qui figure dans le tableau, a fait 30 millions de morts sur 40 ans. Si l’on multipliait le nombre de morts de la Covid-19 sur quarante ans, cela ferait, 100 millions de morts. Impossible de comparer des épidémies qui durent deux ans, avec d'autres qui durent 20 ans, ou deux siècles.

De l’antiquité au XXème siècle, des époques incomparables

D’autant que les époques évoquées sont très différentes. Dans l’antiquité ou au moyen-âge, il n’y avait ni hôpitaux, ni médecine et surtout, Louis Pasteur n’avait pas encore mis au point la vaccination au 19ème siècle. C’est cette découverte qui a tout changé, et qui a fait qu’à partir du 20ème siècle, l'espérance de vie a commencé à augmenter. Sans compter la banalisation aujourd’hui des masques, du gel hydroalcoolique, des tests ou encore de la méthode du confinement qui permettent une maitrise bien plus efficace de la propagation des virus respiratoires et réduisent considérablement le nombre de morts.