MENU
Accueil
Comment le coronavirus a évolué en Afrique ?
Écouter le direct

Comment le coronavirus a évolué en Afrique ?

Le Check info du 18 mai 20203 heures
Il y a deux mois, les médias prédisaient le pire pour l'Afrique face au coronavirus, aujourd'hui le continent enregistre bien moins de décès que l'Europe et les Etats-Unis. Pourquoi ? Et pourquoi a-t-on été si pessimiste ?

Fin mars, la question du Covid-19 en Afrique était abordée par les médias avec beaucoup de pessimisme :

L’Afrique doit s’attendre au pire (...) on s’inquiète pour le continent africain (...) l’OMS dit à l’Afrique de se réveiller face au Coronavirus.

Alors qu’en est-il aujourd’hui, deux mois après ces alertes ? 

L’Afrique compte finalement assez peu de cas, comparé à l’Europe : au Royaume-Uni, à l’Espagne, l’Italie et la France on compte en moyenne 30 000 morts, et avec l’Amérique, le Brésil a dépassé les 15 000 décès et les Etats-Unis les 90 000. En Afrique, le pays le plus touché est l’Egypte, avec 612 morts pour 100 millions d’habitants ! L’Algérie, 540 décès pour 42 millions d’habitants… Le pays le plus peuplé, le Nigéria, déplore 176 morts pour près de 200 millions d’habitants.

Pourquoi ? Plusieurs pistes d’explications. 

D’abord, la jeunesse : 60% de la population en Afrique a moins de 25 ans, l’âge médian c’est 19 ans et demi, alors que c’est 42 ans en Europe… Il y a moins de personnes vulnérables et on le sait ce sont nos ainés qui sont touchés par ce virus… Ensuite, deuxième point : l’état de santé de la population. La proportion de la population atteinte de comorbidités, c’est-à-dire diabète, obésité, insuffisance respiratoire est beaucoup plus faible en Afrique qu’en Europe ou aux Etats-Unis, notamment dans les pays d’Afrique subsaharienne. Et enfin, dernier point : l’expérience face aux épidémies : choléra, paludisme, rougeole jusqu’à Ebola, de nombreux pays ont déjà eu à gérer de telles crises sanitaires. Confinement, port du masque, et tests ont été mis en place très rapidement. Certains, comme le Rwanda, ont même pris des mesures avant l’arrivée du premier cas de coronavirus sur leur territoire.

La catastrophe sanitaire annoncée n’a pas eu lieu en Afrique. 

Cependant, l’OMS a de nouveau appelé le continent à rester vigilant, le nombre de cas augmente ces derniers jours, et l’autre menace, est la faim et la malnutrition qui peut s'accentuer à cause d’une économie au ralenti.

Marion Lagardère démêle le vrai du faux, c'est le Check Info à retrouver sur YouTube, Facebook et Twitter.