MENU
Accueil
Comment débusquer soi-même des fausses infos ?
Écouter le direct

Comment débusquer soi-même des fausses infos ?

Le Check info du 26 juin 20203 minutes
Pour la dernière de la saison, Marion Lagardère fait un point sur le fact checking et comment le faire soi-même.

On peut facilement vérifier une rumeur, une image, une vidéo, voici donc les bases. 

Si vous voyez une info qui vous interpelle, vérifiez dans votre moteur de recherche si un média professionnel en a parlé. Ça peut être le site de FranceInfo, Le Monde, ou encore Le Parisien. Cela prend 5 secondes, le temps de taper la requête, vous serez fixés très vite.

C'est un conseil simple, mais on a parfois tendance à réagir avant de vérifier. Si vous réagissez à une fausse info en la croyant vraie, ça reste sur les réseaux, vous vous engagez. L'autre conseil est alors le suivant : si un post vous fait réagir, vous choque, demandez-vous si ce n’est pas fait exprès. C’est souvent le cas, pour faire du like et des vues. Il n’y a pas que des anonymes qui veulent vous faire liker, il y a aussi des sites connus. Exemple : ce tweet du Le Figaro intitulé : "les pyramides égyptiennes dans le viseur des militants antiracistes ?" Le tweet renvoie vers un article qui répond clairement non… Personne ne veut déboulonner les pyramides, mais ça fait du like. Quand c’est choquant, c’est que c’est fait pour, donc prudence.

Il n'y a pas de méthode miracle. Certes, vérifier si un site fiable a bien publié l’info que vous avez vu passer, c’est une bonne garantie, mais parfois ce qui est présenté comme avéré un jour est démenti le lendemain. Faites attention aux sondages par exemple. Un sondage n’est qu’une réponse à une question et une question est rarement neutre. 

Pour exemple, la semaine dernière, un sondage Odoxa est publié disant 2 choses : "76% des français ont confiance dans la police", mais 65% estiment aussi que les personnes de couleur sont victimes de racisme de la part des policiers. Certains journaux ont donc fait leurs gros titres avec l’angle positif de la confiance et d’autres avec l’angle du racisme, ce qui peut générer deux réactions différentes. Prenez alors le temps de lire les sondages en entier. C'est le cas aussi pour les études scientifique. Nous l'avons vu pendant l'épidémie, elles ne sont pas infaillibles, même si elles sont plus compliquées à lire que les sondages... 

Le fact checking n'est pas une science exacte. Parfois, des informations sont plutôt faciles à vérifier, d'autres fois, c'est presque impossible.