MENU
Accueil
Alerte à la pollution des masques !
Écouter le direct

Alerte à la pollution des masques !

Le Check info du 22 mai 20202 minutes
Les masques se sont imposés dans nos vies, on les porte et on les jette... Mais visiblement beaucoup ne prennent pas la peine de trouver une poubelle et décident de les abandonner à même le sol... Alors qu'un masque chirurgicaux se dégrade complétement au bout de 450 ans...

Les masques chirurgicaux usagés sont devenus les nouveaux mégots de cigarettes, ils jonchent les trottoirs et se retrouve vite dans les caniveaux… Problème : qui dit caniveaux, dit égout, puis rivière et enfin océan. C’est là que finissent les masques, et ça a inspiré ce tweet partagé plus de 25 mille fois :  

450 ans ça parait énorme quand même…. 

Et pourtant, c’est vrai. Pour comprendre, il faut regarder la composition de ces masques : ils sont faits en polypropylène, c’est un dérivé du pétrole qui est utilisé précisément pour sa résistance au temps, aux chocs et aux températures. Par exemple, les pailles que vous mettez dans les sodas sont faites de polypropylène, les pare-chocs de voitures aussi… des éléments qui ne sont pas du tout biodégradables et ne se recycle pas ou peu… Et toutes les études le disent : les objets faits en cette matière mettent effectivement 450 à 500 ans pour se dégrader. 

Un chercheur de l’université de Lyon, Jean-François Gérard, interrogé par 20 Minutes, estime même la dégradation d'un masque peut mettre plus de quatre siècles… Autrement dit, ces masques usagés ont largement le temps d’être ingérés par des animaux et de les tuer…  

Ces déchets finissent dans l’estomac des tortues, des baleines, des poissons que l'on mange… 

Et il n'y a pas que les masques ! Les égoutiers de Paris ont déjà alerté sur la prolifération de lingettes désinfectantes qui bouchent les égouts de Paris quand elles ne finissent pas dans l’océan.On ne jette pas les lingettes dans les toilettes mais bien dans la poubelle. Même chose pour les gants jetables, et les bouteilles vides de gel hydro-alcoolique. 

Pour résumer : on met les masques, les gants, les lingettes dans la poubelle de déchets, ce n'est pas recyclable. On ne les mets pas par terre, sous peine d'avoir à payer 68 euros d’amende. Ça fait cher le masque…

Marion Lagardère démêle le vrai du faux, c'est le Check Info à retrouver sur YouTube, Facebook et Twitter.