MENU
Accueil
17% des électeurs de Jean-Luc Mélenchon auraient voté Marine Le Pen : que vaut ce chiffre ?
Écouter le direct

17% des électeurs de Jean-Luc Mélenchon auraient voté Marine Le Pen : que vaut ce chiffre ?

Le Check info du 26 avril 20222 minutes
Sur les 22% d’électeurs qui ont voté Mélenchon au premier tour de la présidentielle, 17% auraient reporté leur vote sur la candidate du RN au second tour d’après un sondage, mais cette estimation a été faite avant le vote.

Pendant quinze jours, Emmanuel Macron et Marine Le Pen ont essayé de séduire les 22% d’électeurs de l’Union Populaire (les résultats définitifs à retrouver ici), et depuis lundi, beaucoup de chiffres circulent pour essayer de comprendre comment ils ont voté dimanche. Un chiffre revient souvent : 17% des électeurs de Mélenchon auraient voté Le Pen, sous-entendu, c’est énorme.

D’où vient ce chiffre ?

Il sort d’un sondage, puisque, le vote étant secret, aucun chiffre officiel ne peut dire qui a voté pour qui. Ici, ce 17% d’électeurs Mélenchon qui auraient mis un bulletin Le Pen, c’est l’estimation que fait l’institut Ipsos-Sopra-Stéria pour France Inter, France Info et Le Parisien, qui en tire la conclusion que, par rapport à 2017, il y a plus de Mélenchonistes qui ont voté Le Pen. Sauf que cette étude a été réalisée du 21 au 23 avril, autrement dit avant le vote. La question n’était pas "pour qui avez-vous voté", mais "pour qui voteriez-vous ?". Or, ce qui compte, c’est le vote définitif. Donc non, on ne peut pas affirmer à partir de ce chiffre que 17% des électeurs de Mélenchon ont voté Le Pen.

D’autres estimations sur d’autres médias

On trouve aussi d’autres estimations autour de la même question. Par exemple, TF1, LCI et Le Figaro ont demandé à un autre institut de sondage, l’IFOP, de mesurer la même chose. Résultat : 13% des électeurs de Mélenchon interrogés ont voté Le Pen. Cela fait déjà 4 point de moins que l’autre sondage et surtout, les personnes ont été interrogées le jour du vote, le 24 avril, de 11h à 18h, avec la question "pour qui avez-vous voté ?" au passé.

La méthode est donc plus fiable, mais attention, ça reste un sondage. Sondage qu’il faut d’ailleurs regarder dans son intégralité pour pouvoir le lire. Si 13% ont voté le Pen, cela signifie que 87% ont voté autre chose. Et effectivement, ces 87% se répartissent en deux gros blocs : d’après les deux études, 42% des électeurs de Mélenchon ont voté Macron, et 45% ont voté blanc ou se sont abstenus.

Des sondages récupérés pour justifier des partis pris

 Bref, se concentrer uniquement sur le vote Le Pen, c’est surtout fait pour faire polémiquer. C’est ce qu’on constate d’ailleurs en regardant l’utilisation qui est faite de ces sondages sur les réseaux sociaux. Ces chiffres sont récupérés par des militants, soit celui de 17% pour dire "regardez les mélenchonistes ont fait monter Le Pen", soit celui de 13% pour dire "13%, c’est rien du tout, ça ne compte pas". Bon, c’est quand même un peu plus qu’en 2017, où tous les instituts mesuraient ce vote autour de 7%. Mais avec ces mêmes sondages, on constate aussi que ceux qui ont fournis le plus de voix à Marine Le Pen au second tour, ce sont les électeurs d’Eric Zemmour : 70% à 80% d’entre eux, ce qui représente à peu près 2 millions de voix. Sachant d’une manière générale que voter ne signifie pas forcément adhérer. Donc attention : un sondage, c’est toujours à prendre avec beaucoup de pincettes et en se posant la question de savoir combien de personnes ont été interrogées, quand et comment.