MENU
Accueil
Spotify a trop payé les artistes en 2018 et demande remboursement
Écouter le direct

Spotify a trop payé les artistes en 2018 et demande remboursement

3 heures 55 minutes
Il y a désormais tension entre Spotify et les éditeurs de musique.

En 2018, l’__US Copyright Royalty Board a imposé à Spotify une augmentation salariale de 44% entre 2018 et 2022. Une nouvelle loi remise en cause aujourd’hui par la plateforme de streaming musical. 

Selon Spotify, cette réglementation a été mal appliquée, notamment via une nouvelle méthode de décompte de comptes familiaux ou de comptes avec remise pour étudiant. En effet, un compte étudiant à moitié tarif compte pour "la moitié d'un abonné". Tandis qu'un compte familial, légèrement plus cher que le tarif classique, compte pour "un abonné et demi". Or, Spotify paye les éditeurs entre 0,006 et 0,0084 dollars par écoute et par abonné, ce qui induirait un excès de paiement par rapport à ce qui devrait être versé.

Voila pourquoi le calcul est différent et pourquoi Spotify réclame un remboursement car le calcul est totalement différent avec cette réglementation. Un porte-parole de l'entreprise suédoise s’est d’ailleurs exprimé  :

"Plutôt que de récupérer tout de suite le trop-perçu de 2018, nous avons proposé de prolonger la période de récupération. Et cela jusqu’à la fin de l’année 2019. Afin de réduire l’impact de ce choix sur les maisons d’édition".

Spotify compte donc récupérer son argent coûte que coûte puisque la plateforme a décidé de déduire les montants qu'elle pense avoir versé en trop aux auteurs et éditeurs pour les prochaines échéances...

Évidemment, du côté des éditeurs, on ne voit pas ça d'un bon œil. Du coup, on a pas fini d'entendre parler de cette histoire...