MENU
Accueil
Il était une fois…The Weeknd
Écouter le direct

Il était une fois…The Weeknd

Il était une fois... du 10 mars 20221 heure 2 minutes
Ngiraan Fall et DJ First Mike se sont penchés sur l'histoire de l’homme qui en 2022 a éteint la concurrence dès le mois de janvier en devenant l’artiste le plus écouté sur Spotify avec ses 86 millions d’auditeurs par mois et qui reste pourtant un mystère : The Weeknd.

Dans sa jeunesse, The Weeknd faisait… bah, on ne sait pas… enfin, à part deux trois trucs répétés partout que je te résume dans ce que j’ai appelé l’instant Wikipédia : Abel Makonnen Tesfaye, est né en 1990 à Toronto au Canada, fils unique de parents immigrés éthiopiens. Son père abandonne la maison très tôt et il grandit avec sa mère et surtout sa grand-mère qui lui apprend sa langue d’origine, l’amharique, et l’amène à l’église… Voilà, merci d’avoir écouté, c’était l’instant Wikipédia…

Bon, sorti de ce mini résumé d’une enfance de fils unique, c’est-à-dire assez solitaire, on sait que le jeune Abel, fait très tôt des trucs pas beaux : genre consommer des drogues à l’âge où d’habitude on défouraille des Pépito… Premier joint à 11 piges, et très vite, on rentre dans le dur. Cocaïne, kétamine, amphétamine, ecstasy… bref, toute la pharmacie… et sa vie bascule en 2007, il a alors 17 ans et disparaît mystérieusement... Enfin, il ne va plus au lycée et ne rentre plus chez lui. Il a pris un matelas et s’est installé à l’autre bout de Toronto avec son pote LaMar Taylor celui qui va devenir et qui est d’ailleurs toujours aujourd’hui, son directeur créatif. La légende raconte que tout ça s’est passé un vendredi et que c’est d’ailleurs l’origine du nom The Weeknd, référence à ce jour où, Abel a pris son destin en main en risquant tout, un week-end. Certes, cette légende est nulle, mais ce n'est pas de ma faute, je suis juste là pour raconter. Bref, ensemble… Abel et LaMar vont tout faire pour percer, mais ça va être compliqué, puisqu’ils ont beaucoup d’ambition et pas une thune… Et entre 2007 et 2010, on ne sait pas exactement ce qu’ils font,  Abel visiblement trouve un taf et vend des sapes chez American Apparel, drague des meufs… et passe du temps en studio quand il peut. Il essaie pas mal de trucs… et poste même des sons sous le nom de Kin Kane, mais on ne trouve pas grand chose de lui… on sait qu’il chante déjà avec sa voix aiguë si particulière… mais aussi qu’il s’essaye au rap sur des instrus qui rappellent Pharell Williams époque Neptunes…