MENU
Accueil
Rocket League : le jeu le plus addictif au monde !
Écouter le direct

Rocket League : le jeu le plus addictif au monde !

Hype Tech du 03 mai 20223 minutes
Une étude britannique a tenté de classer les jeux les plus addictifs...

Quel vaste sujet ! Sujet de discorde généralement entre les pro jeux vidéo et ceux qui n'aiment pas ça ! Les jeux vidéos sont trop violents, sont addictifs, sont une perte de temps, sont mauvais pour la santé... On se souvient même qu'en 2019, l'OMS reconnaissait officiellement l'addiction aux jeux vidéo comme une maladie... Bon c’était avant la pandémie de Covid-19, ou la y’a eu un petit rétropédalage par la suite.

Une étude britannique de la Private Rehab Clinic, vient d'analyser plusieurs données pour savoir quel était le jeu le plus addictif du monde ! Et ils nous ont même sortis un petit classement !

Rocket League le plus addictif

En première position on retrouve le jeu Rocket League, un jeu online ou tu vas jouer au foot avec des petites voitures en gros ! Le RPG Littlewood (2020), dans lequel vous devez rebâtir, personnaliser et développer votre ville, arrive en deuxième position, suivi de Demigod. Des gros noms du jeu comme Fortnite (9ème place) sont également présents. On peut citer aussi Rainbow Six Siege (11eme), Animal Crossing (13eme), Black Ops III (17eme) ou encore les Sims 4 qui sont en 19eme position !

Un des chercheurs met en avant le fait que ces jeux sont : soit globalement des jeux online, ou alors qu’ils n’ont pas de trame et d’histoire principal, ce qui fait que la durée de vie est extrêmement longue.

Les jeux n'ont pas réellement de fins prédéfinies, il n'y a donc aucun moment où les joueurs ont fini leurs challenges et leurs tâches, qui se renouvellent sans cesse.

Une méthode douteuse

Cette étude n’a pris en compte que 50 jeux dans le monde selon les meilleures notes (un peu bizarre). Et pour définir le jeu le plus addictif, ils ont tout simplement cherché lesquels possédaient le plus d'avis dans lequel le terme "addictif" était mentionné dans les critiques ou commentaires. Le grand gagnant Rocket League n’a que 14,5% du total des critiques qui mentionnent ce mot. C’est pas énorme et du coup la méthode effectivement laisse un peu à désiré ! Surtout que addictif dans une critique ou un commentaire, ce n’est pas forcément péjoratif !