MENU
Accueil
Future recale les femmes fortes de son showcase et se fait incendier sur Twitter
Écouter le direct

Future recale les femmes fortes de son showcase et se fait incendier sur Twitter

3 heures 3 minutes
Lors de son dernier showcase, Future a demandé aux vigiles de refuser l'entrée aux 'femmes fortes"... Un choix qui a a fait énormément réagir et on peut le comprendre.

Fin de semaine dernière : Future se produisait en showcase dans un club hyper branché de Miami. Beaucoup de grands fans du rappeur étaient présents pour assister a l’événement, dont une certaine NAO aka Naomie Chaput (une célèbre mannequin grande taille). 

Future en mode discrimination ?

À sa grande surprise cette dernière s’est vu refuser l’entrée et a fait le lien avec ses mensurations. Elle en a déduit que le rappeur d'Atlanta aurait expressément fait passer le mot au management du club de refuser les "fatties" , les filles rondes….

Elle a rapidement fait une story sur son Instagram pour dénoncer ça : 

"On vient juste de me confirmer que Future a dit qu’il ne voulait pas de "fatties" dans le club. Apparemment il a le droit de tout faire à Miami. Là j’ai juste envie de comprendre, vraiment. C’est quoi le problème ? En quoi il a le droit d’imposer ce genre de règles ici ? C'est de la discrimination et c'est juste complètement incroyable d'y être encore confronté.

Malgré son filtre avec des papillons, son message a été pris très au sérieux par les internautes qui se sont empressés de mentionner Future pour le blamer. Des fans présentes dans la salle ont confirmé l’info.

Hendrix a ensuite réagit sur son Twitter avec un message un peu chelou : 

ARRÊTEZ DE FAIRE DU VENT AVEC MON NOM… Moi j’aime toutes les femmes 

View this post on Instagram

#future ain’t discriminating

A post shared by DJ Akademiks (@akadmiks) on

Son équipe affirme que c'est le club qui a pris cette décision et le club dément en disant qu’ils n’ont fait que suivre ce que l’artiste voulait. Un vrai dialogue de sourds.

Quoi qu'il en soit, ça reste une action méprisable. Le hashtag #EveryBODYclubs a été lancé sur Twitter.