MENU
Accueil
Tommy Hilfiger revisite les tenues de concert
Écouter le direct

Tommy Hilfiger revisite les tenues de concert

Dress code : street du 25 octobre 20213 minutes
Britney Spears, les TLC ou encore les Backstreet Boys sont réunis dans une collection inspirée de la panoplie du fan des années 2000.

Le merchandising de concert est un univers peu exploité dans la mode. Avec cette collection, la marque Tommy Hilfiger cible les nostalgiques des années 1990-2000. Sur les différentes pièces, on retrouve plusieurs stars comme ce groupe les TLC. Le trio est mis à l’honneur sur des pulls, des t-shirts mais aussi des pass à mettre autour du coup à leur effigie. La chanteuse Britney Spears et les Backstreetboys ont aussi droit à leur pièces.

Tommy Hilfiger : photo des t-shirt Britney Spears et Blackstreet Boys
Tommy Hilfiger : photo des t-shirt Britney Spears et Blackstreet Boys
Tommy Hilfiger :  Deux t-shirts à l'effigie du groupe les TLC.
Tommy Hilfiger : Deux t-shirts à l'effigie du groupe les TLC.
Tommy Hilfiger : photo du t-shirt Britney Spears
Tommy Hilfiger : photo du t-shirt Britney Spears

Mais les produits de concert ne sont pas à proprement parlé des pièces de mode. Ce sont avant tout des produits qui génèrent des bénéfices pendant les concerts. À partir des années 1960, on achète un t-shirt à l’effigie d’un artiste pour le concert pendant le concert. Dans la garde-robe, il représente un souvenir physique de l’évènement. 

Porter une pièce de concert en dehors des salles est un moyen de signifier qu’on appartient à la communauté de fans d'un artiste notamment dans les milieux punk et hip-hop.

Un culte de la célébrité 

Les designs de ces produits sont souvent confiés à des créateurs inconnus. Lorsqu’il s’agit d’une grandes star, cela ne demande pas une créativité incroyable. Il suffit d’une bonne photo et le fan est tout acquis. Alors pourquoi une marque comme Tommy Hilfiger s’intéresse à cet univers ?

D’après le journaliste mode Dan Hesting, les marques ont compris que certains artistes comme Justin Bieber ont un potentiel de vente plus fort que certaines grandes marques :

“Le capitalisme a embrassé le culte de la célébrité parce qu’on s’est rendu compte qu’une personne pouvait vendre plus qu’une marque. Ce n’est pas pour rien que les fameuses collaborations avec les célébrités ont fleuries depuis le début des années 2000, depuis que les maisons de coutures françaises ont été rachetées par des grands groupes capitalistes comme LVMH et Kering”. 

Un business lucratif

Le marché des produits dérivés est loin d’être négligeable. En 2016, le rappeur Kanye West avait ouvert une boutique éphémère pour la sortie de l’album The Life Of Pablo. Sur son compte Twitter, il disait avoir écoulé plus d’un million de dollars de marchandises en seulement deux jours.

Avoir une collection est primordial pour les petits artistes, c’était encore plus le cas avant l’ère des réseaux sociaux pour se faire connaître, car un fan qui se balade avec un t-shirt à l’effigie de sa star préférée peut en convertir un autre.