MENU
Accueil
Sur Instagram, Balmain s’envole pour la Lune
Écouter le direct

Sur Instagram, Balmain s’envole pour la Lune

Dress code : street du 15 mars 20212 minutes
À l’occasion de la Fashion Week de Paris du 1er au 10 mars, la maison Balmain s’est fait plaisir. Pour présenter sa collection automne-hiver, elle a inventé sa propre compagnie aérienne, Balmain Air.

Après l'a annonce du message d’acceuil aux passagers du voyage proposé par Balmain, s'ensuit des images incroyables de mannequins sous un Boeing ou sur les ailes d’un Airbus, le tout en plein aéroport Paris-Charles de Gaulle. A la fin du défilé, nous découvrons enfin la destination de ce voyage mystérieux : La Lune, un choix curieux à l’heure où Elon Musk rêve de coloniser Mars. 

La collection est directement inspirée des uniformes de pilotes et d’astronautes avec des pièces en toile de parachutes, des blousons d'aviateur des années 1950 ou des ceintures inspirées des fauteuils d’avion.

L’idée de voyage est bien sûr un clin d’oeil à ce que nous sommes en train de vivre. Beaucoup rêvent de voyager sans motif impérieux. Mais ce défilé dans les airs est également en hommage à Pierre Balmain, le créateur de la maison. Il y a 75 ans, le créateur de génie décolle pour les Etats-Unis, Londres ou encore l’Australie pour présenter sa toute première collection de haute couture.

Le défilé était intégralement diffusé sur Instagram. En pleine crise de la Covid-19, les créateurs sont devenus dépendants du virtuel et doivent ruser. Mais cela donne naissance à des projets ambitieux comme le jeu vidéo lancé par Balenciaga en décembre 2020. De quoi plaire à Olivier Rousteing, le directeur artistique de Balmain. Sur le plateau de Quotidien, il explique que toutes ces contraintes l’inspire : “__Les défilés, c’est toujours la même ambiance, c’est toujours le même cadre. Et avec le fait qu’on avait pas d’audience, finalement on a décuplé notre créativité pour faire quelque chose de différent et aussi d’excitant pour nous” explique le créateur de 35 ans.

Il est tout de même nostalgique du public en chair et en os. Habituellement, en fin de défilé le créateur se faire applaudir. Dans la vidéo diffusé par Balmain Olivier Rousteing est bien seule sur une aile d’avion à remercier ses spectateurs virtuels. Ce genre d’images rappelle que la pandémie a vraiment tout chamboulé, jusqu’au grands défilés de mode partout dans le monde.