MENU
Accueil
Le phénomène de la location de vêtements
Écouter le direct

Le phénomène de la location de vêtements

Dress code : street du 22 novembre 20213 minutes
Avoir plus de vêtements sans en acheter plus, c'est la promesse des services de locations de vêtements.

En France, il existe des sites dédiés comme Le Grand dressing consacré uniquement aux hommes ou Le Closet qui revendique plus de 20 000 clientes. 

Il est possible de louer un vêtement pour quelques jours ou faire le choix de l’abonnement. Tous les mois, le client reçoit une box avec quelques vêtements et un accessoire contre une quarantaine d’euros en moyenne et renvoie la box sans rien laver car le service de pressing est inclus.

Ce mode de consommation était déjà populaire pour les soirées notamment pour les costumes ou les robes de mariés. Aujourd’hui, la location s'étend aux vêtements de tous les jours que ce soit pour les femmes enceintes ou d'autres publics.

"L'avenir de la mode et de la fast fashion"

Aux Etats-Unis, la location de vêtements symbolise l’avenir de la mode. L’entreprise Rent the Runaway est côté en bourse depuis début novembre et affiche un chiffre d’affaires de 157 millions de dollars pour 2021. En France, nous sommes est encore très loin du compte. Selon Noémie Balmat spécialiste de l'innovation dans la mode “on a pas les mêmes niveaux d’investissements en France et aux Etats-Unis. Dans ce genre de start-up, les levés de fonds sont beaucoup moins importantes en France donc c’est plus difficile aujourd'hui de convaincre des investisseurs”.

Avec la fast-fashion, les modes changent à la vitesse de la lumière. Auparavant, on découvrait une collection printemps-été et une automne-hiver. Aujourd’hui, certaines marques explosent tout les records allant jusqu'à 52 collections par an selon l’association pour Les Amis de la Terre.

Une alternative faussement écologique

La location est une alternative certes, mais pas forcément plus écologique. L’envoi et le retour des vêtements ne fait qu’augmenter l’emprunte carbone de chaque client. De plus, la vraie concurrence de la location de vêtements n’est pas la fast fashion mais la mode de seconde main. L'application Vinted est forte de plus de 16 millions d’utilisateurs et les les grands magasins comme les Galeries Lafayette ou les Printemps ont intégré la mode de seconde main dans leurs espaces.

La location est donc un coup de pouce niveau budget mais pas au point de faire l’ombre aux vêtements d’occasion.