MENU
Accueil
Dapper Dan : la légende de la mode hip-hop sort son autobiographie
Écouter le direct

Dapper Dan : la légende de la mode hip-hop sort son autobiographie

Dress code : street du 13 septembre 20212 minutes
Après s’être attiré les foudres des marques de luxe pour ses contrefaçons, Dapper Dan est devenu une référence dans la mode.

Mike Tyson, Jay-Z, LL Cool J mais aussi les plus gros dealers de New-York, tous sont passés par la boutique Dapper Dan située à Harlem (New-York).

Depuis le 9 septembre, le livre qui retrace sa vie Dapper Dan, Ma vie made in Harlem est disponible en français. Dapper Dan est un artiste au parcours exceptionnel. Il symbolise les débuts du hip-hop dans la mode dès les années 1980.

La spécialité de Dapper Dan était de recycler les logos des marques de luxe comme Fendi, Gucci ou Louis Vuitton pour fabriquer des pièces extravagantes. A l'époque, Dapper Dan, c’est le styliste qui fait du luxe pour les pauvres et cela cartonne. Il accorde même une interview à MTV, l’une des chaînes les plus populaire du moment.

Des descentes de la police

La nuit du 24 août 1988, une bagarre éclate entre les boxeurs Mike Tyson et Mitch Green. Le second convoque la presse afin de montrer ses blessures. La presse s’intéresse alors à la boutique de Dapper Dan.

Les lumières sont braquées sur le styliste. Il a le droit à des descentes de la police dans sa boutique. En 1992, il est contraint de fermer boutique, perd sa fortune et doit repartir de zéro. Pendant 20 ans, il se fait discret, redevient underground et se focalise sur les villes où se trouve son public noir-américain, c’est à dire à Chicago, New-York et Atlanta. En 1996, on entend parler de lui à l’occasion des 100 ans du logo de Louis Vuitton, où son esthétique est reprise le temps d’une campagne.

Ces “hommages” vont prendre une autre ampleur en 2017, sur le podium d’un défilé Gucci. On y voit une veste qui ressemble comme deux gouttes d’eau à une de ses créations phares. La veste qu’il a imaginé trente ans plus tôt pour la sprinteuse Diane Dixon. Un bomber style haute couture avec de la fourrure et d'énormes épaulettes. A l’époque, il y avait ajouté le logo de Louis Vuitton sans autorisation. Cependant, Dapper Dan bénéficie d’une chose qui n’existait pas à ses débuts, les réseaux sociaux. Le défilé provoque l’indignation des internautes.

Gucci propose donc à Dapper Dan de réaliser une collection et d’ouvrir avec lui un atelier de couture à Harlem. Il finit par accepter et justifie son choix au magazine Vogue : 

Gucci m’a permis de briser les barrières de la ségrégation raciale dans la mode. Mon objectif est de travailler avec de jeunes créateurs et leur montrer comment tous ce que j'ai fait était lié à la culture hip-hop.

Dapper Dan a non seulement marqué l’histoire de la mode mais a aussi prouvé qu'on pouvait faire de l'art avec de la contrefaçon.