MENU
Accueil
Violences policières, racisme : le boycott des sportifs peut-il faire avancer les choses ?
Écouter le direct

Violences policières, racisme : le boycott des sportifs peut-il faire avancer les choses ?

Débattle du 01 septembre 202059 minutes
Plusieurs matchs de NBA, WNBA, NFL, de tennis, de soccer ont été reportés fin août 2020 pour protester contre le racisme et les violences policières après que la police ait tiré 7 fois à bout portant sur Jacob Blake.

En réaction aux tirs d’un policiers blanc dans le dos de Jacob Blake, un afro-américain de 29 ans, des matchs de NBA, NFL, baseball, tennis, et de foot ont été annulés la semaine dernière aux Etats-Unis. Tout est parti d’un boycott des joueurs des Milwaukee Bucks, en playoff de NBA, et certaines équipes (les Lakers et les Clippers) voulaient même abandonner la saison. Après la mort de Georges Floyd, les sportifs américains avaient pris position avec des mots, et là ils se sont engagés avec des actes, surtout que les enjeux économiques de la NBA sont énormes (la ligue a dégagé 8,8 milliards de dollars en 2019). En France, on a peu entendu les sportifs après les affaires de violences policières, même si la mort de Georges Floyd a fait bouger les lignes. Est-ce que les sportifs doivent s’engager sur ces sujets ? Sur la violence policière et le racisme, est-ce que le boycott des sportifs peut changer les choses ?

 Un tel mouvement pourrait avoir lieu en France ?

 On manque de voix forte en France ? 

 Est-ce qu'ils auront suffisamment de poids pour faire changer les choses ?