MENU
Accueil
Uber/Deliveroo : sommes nous trop égoïstes ?
Écouter le direct

Uber/Deliveroo : sommes nous trop égoïstes ?

28 minutes 7
Du lundi au vendredi de 19h30 à 20h, Mouv' te donne la parole. Donne ton point de vue, échange avec la team Debattle sur tous les sujets : actu, musique, société, ciné, sport, séries... Debattle, c'est aussi ton émission à retrouver sur les réseaux : #debattle

Deliveroo, Uber Eats, Stuart, Glovo, Just Eat, font travailler des livreurs à vélo. Ils sont pas salariés, ils n'ont pas d’indemnité chômage et pas de protection sociale en cas d’accident. La semaine dernière, les livreurs ont manifestés à Paris et à Londres pour dénoncer leurs conditions de travail. Grosse précarité donc, surtout quand on sait que certains livreurs sous-louent leur compte à des sans-papiers, en prélevant un pourcentage sur leurs revenus. En France, UberEats c’est plus de 2 millions de téléchargements, Deliveroo couvre 5 millions de foyers et emploie 10 000 livreurs dans 150 villes. Y en qui disent que c’est les consommateurs qui sont responsables de cette situation, et d’autres qui disent c’est de la faute des entreprises. D’un côté cette « ubérisation » de la société nous isole en tuant la communication, et de l’autre elle nous rend la vie plus simple.  Est-ce que les applis de livraison comme UberEats et Deliveroo font de nous des égoïstes ? C’est la battle du jour.

 Qui est responsable de cette précarité ? Les entreprises ou les clients ?

 Tu penses que ces sociétés sont malhonnêtes ou qu’au contraire elles aident les gens ?

 Les Coursiers ne sont pas les employés. C’est une bonne chose (liberté) ou une mauvaise (pas de garanties) ?