MENU
Accueil
Les mineur(e)s sont-ils trop sexualisés ?
Écouter le direct

Les mineur(e)s sont-ils trop sexualisés ?

Débattle du 09 septembre 202059 minutes
Entre les concours de Mini Miss, les poupées sexuelles à l’effigie de fillettes vendues sur Amazon, les brassières avec rembourrage taille 8 ans, et les strings rose bonbon avec l’inscription « eat me » de nombreux faisceaux alimentent une certaine tendance d’hypersexualisation des jeunes filles.

Le film Mignonnes de Maïmouna Doucouré est sorti le 19 août 2020 en France et il sort sur Netflix le 9 septembre 2020 pour le reste du monde. Il raconte l’histoire d’une fille de 11 ans, Amy, qui est tiraillée entre sa famille conservatrice et un groupe de filles qui fait des chorées très suggestives sur les réseaux. Le film a déclenché des polémiques (il est notamment interdit en Turquie, et il y a eu des débats animés sur les réseaux à cause de l’affiche américaine), on l’accuse de d’ « hypersexualiser les enfants » alors que le propos est plutôt de mettre en lumière ce phénomène. Hypersexualiser, ça veut dire donner un caractère sexuel à un comportement qui n’en a pas, représenter un enfant comme un genre d’adulte sexuel en miniature. Le sujet de la sexualisation des enfants est sensible, et pourtant il est sous nos yeux tous les jours : entre les concours de mini-miss, les photos d’enfants sur Instagram, les plateformes comme OnlyFans, la lingerie et les vêtements pour petites filles, l’exposition des pré-ados sur les réseaux… En 2012, un rapport ministériel sur l’hypersexualisation disait « ne laissons pas nos filles croire dès le plus jeune âge qu’elles ne valent que par leur apparence. Ne laissons pas l’intérêt commercial l’emporter sur l’intérêt social ».

 Les réseaux, ça accentue la sexualisation des mineurs ?

 Tu trouves que les filles sont sexualisées trop tôt ?

 Il faut une sensibilisation ou une éducation sur le sujet à l’école ?

Notre invitée : Maïmouna Doucouré, cinéaste, réalisatrice de Mignonnes actuellement en salles. Le film a reçu le prix de la meilleure réalisation lors du festival Sundance 2020 ainsi que la mention spéciale du jury lors de la Berlinale 2020.