MENU
Accueil
Les livres ont-ils encore un avenir ?
Écouter le direct

Les livres ont-ils encore un avenir ?

Débattle du 12 novembre 202056 minutes
Manga, BD, Sciences Fiction, romans, autobiographies...selon le baromètre du Centre national du livre, plus de 4 Français sur 5 se déclarent lecteurs.

Le livre est en crise : les 3200 librairies ont perdu la quasi-totalité de leur chiffre d'affaires pendant le premier confinement et celui des maisons d’éditions a baissé de 80 %. Avec ce nouveau confinement, les ventes de livres ont baissé de 75 %, et les livres ont été officiellement reconnus comme des biens « non essentiels ». En France, les livres les plus lus, c’est les romans, les livres pratiques et les BD, notamment les mangas (la France est le 2ème consommateur de manga au monde).  89 % des français lisent au moins un livre par an, et les 15-25 ans lisent entre 13 et 15 livres par an, plus de 5 heures par semaine, mais ce chiffre cache des disparités : 1 jeune Français sur 10 est en difficulté de lecture, et 1 sur 20 est illettré. D’un côté il y a des livres qui ont cartonné comme 50 Nuances de Grey (7 millions d’exemplaires vendus en France) ou Harry Potter (plus de 500 millions d'exemplaires dans le monde, traduits en 80 langues, c’est la série la plus vendue de l'histoire de la littérature), et de l’autre il y a la concurrence des séries, de YouTube et des réseaux.

Notre invitée : Asya Djoulaït,  enseignante en collège lycée dans le 93 , auteure de Noire précieuse (Gallimard), lauréate du prix jeune écrivain. 

 Un livre, c’est un moyen de ralentir le temps ?

 Les séries, les jeux vidéo, c’est de la concurrence pour la lecture ?

 Les mangas, c’est l’avenir du livre ?