MENU
Accueil
Les candidats à la présidentielle se moquent-ils de la planète ?
Écouter le direct

Les candidats à la présidentielle se moquent-ils de la planète ?

Debattle du 09 mars 202259 minutes
L'écologie est très peu traitée dans la campagne présidentielle alors que 94 % des Français se disent préoccupés par la question climatique d’après un sondage Ipsos mené en février 2022.

En 1974, René Dumont, ingénieur agronome, était le premier candidat à se présenter sous l'étiquette écolo, et on le prenait pour un illuminé. 48 ans plus tard, à la veille d’une élection présidentielle, l’état de la planète et du climat ont disparu des débats. Pourtant, le réchauffement climatique se ressent de plus en plus, en montagne, dans les océans, dans les villes, et c’est un cercle vicieux puisqu’il provoque des incendies qui eux-mêmes contribuent au réchauffement climatique… Les experts climatiques nous avaient prévenus, mais les politiques n’ont pas écouté, un peu comme dans Don’t Look Up (Netflix).

Le point de non retour

Les experts du GIEC ont annoncé, il y a 7 mois, que le point de non-retour est déjà atteint : la température à la surface de la terre augmentera d'1,5 degré d’ici 2030, c’est irréversible. Le surplus d’énergie que l’homme inflige au climat est équivalent à 3 petites bombes atomiques qui explosent chaque seconde dans l’atmosphère. La planète va donc connaître des changements dramatiques qui ont déjà commencé : disparition de territoires, augmentation des catastrophes naturelles, extinction des espèces animales, montée des océans, sécheresse dramatiques, canicules avec un niveau critique pour l'agriculture et la santé publique, réfugiés climatiques… Les candidats à la présidentielle ont eu les yeux tournés vers le Covid, le niveau de vie des Français et aujourd’hui l’Ukraine, mais pas vers l’écologie.

Notre invitée : Léna Lazare, activiste écologique, membre du mouvement Youth for Climate.

►  Est-ce qu'aujourd'hui on est encore trop en attente de décideurs politiques ?

►  Face à la crise climatique, quelles décisions faut-il prioriser selon vous ?

►  Au sein de la classe politique il y a une forme de tabou qui s'installe sur ce sujet ?