MENU
Accueil
Écouter le direct

Le rap va-t-il mourir ?

Débattle du 21 juin 201929 minutes
Certains trouvent que le rap actuel est trop autotuné, qu’il aborde toujours les mêmes sujets, d'autres ne l’ont jamais trouvé aussi créatif avec des projets audacieux qui s’enchaînent semaines après semaine.

Nas clamait en 2006 dans Hip-Hop is Dead : "le rap est mort". C’était surement  catégorique, parce que de nombreuses choses se sont passées depuis, à tel point qu'il n’est pas facile de parler « du » rap aujourd’hui. Les artistes croisent plusieurs styles et il existe une multitude de raps, qui se différencient musicalement : le cloud rap, la trap, le boom-bap, la pop urbaine, l’afro-trap… et se distinguent aussi par leur contenu : le rap « conscient », le rap « alternatif », le rap « mainstream », la zumba, le rap à punchline, le rap qui revendique, ou celui qui ambiance… Depuis la fin des années 70, les médias, les politiques et le public ont collé plein d’étiquettes et de stéréotypes au hip-hop : misogynie, violence, incitation à la haine, marginalité, racisme anti-blanc, etc… Cependant, le rap est devenu incontournable. Depuis 2017, le rap est la musique la plus écoutée au monde, et c’est le genre qui fait émerger le plus d’artistes commerciaux. Certains y voient une victoire, et d’autres comme Kery James expliquent que le rap va dans la mauvaise direction. Dans 30 ans, est-ce que le rap sera toujours là ou est-ce qu’il va se ringardiser, comme le rock ? Est-ce que le rap peut disparaître ? C’est la battle du jour.

 Le rap a-t-il encore quelque chose à dire ?

 Le rap peut-il devenir ringard ?

 Des artistes ou des albums vont-ils traverser le temps ?