MENU
Accueil
Le rap français est-il homophobe ?
Écouter le direct

Le rap français est-il homophobe ?

Débattle du 25 février 20201 heure
Koba LaD accusé d'homophobie et déprogrammé de concerts après un post sur les réseaux sociaux. Ce n'est pas une première dans le rap français et certains textes posent également question... Le rap français est-il homophobe ? On pose la question dans Debattle.

Koba LaD a été déprogrammé de plusieurs festivals dont le Main Square, We Love Green, Marsatac, Garorock ou encore Dour pour avoir relayé sur snapchat un article titré : « Ce père tue son propre fils de 14 ans parce qu’il était gay » et avoir écrit "bien joué".

En 1982 et dans le titre mythique The Message, Grandmaster Flash raconte la vie d’une « fille à pédé », avant de dire qu’une victime de viol en prison est « une tapette infiltrée ». Le rap et l’homophobie, c’est une vieille histoire. En 2010, Sexion d’Assaut avait confrontée à une polémique semblable après des propos de Lefa, et si on regarde les textes, on peut citer des punchlines de Rohff,  Gims, SCH, Ideal J à l’ancienne, qui sont pas tendres avec les homosexuels. Plusieurs rappeurs américains ont fait leur coming-out, Lil Nas X, iLoveMakonnen, Tyler The Creator, Mykki Blanco, Azealia Banks ou encore Frank Ocean, et des poids lourds comme Jay-Z, Kendrick Lamar, ASAP Rocky, Common ou Kanye West ont pris la parole pour combattre l’homophobie, en France c’est pas le cas. Est-ce que le rap français est homophobe ? C’est la battle du jour.

 Est-ce que l’homosexualité est un sujet tabou dans le rap ?

 Le rap est un milieu qui a souvent mis en avant la virilité. C’est en train de changer ?

 Dire « le rap français » est homophobe, c’est faire trop de généralités ?