MENU
Accueil
La police est-elle raciste ?
Écouter le direct

La police est-elle raciste ?

Débattle du 15 juin 202030 minutes
Les rassemblements en France et dans le monde se multiplient pour dénoncer les violences policières et le racisme.

Le directeur général de la police nationale l’a dit : « La police en France n’est pas raciste ». Le ministre de l’intérieur a exigé une « tolérance zéro » contre le racisme dans les forces de l’ordre, et Emmanuel Macron a déclaré  : « les policiers et gendarmes méritent le soutien de la puissance publique et la reconnaissance de la Nation ». D’un côté il y a une profession qui souffre et qui en a ras-le-bol, avec une hausse de 60% des suicides de policier en 2019, et de l’autre il y a la réalité des violences. Il y a des noms : Fouhed Chebab, Ali Ziri, Abdelkader Ghedir, Théo Luhaka, Adama Traoré, Zyed Benna, Bouna Traoré, Lamine Ba, et des chiffres : les jeunes noirs ou arabes ont 20 fois plus de chance d’être contrôlés que les autres, et il y a aussi des faits : l’Etat a été condamné par la Cour de cassation en 2016 pour des « contrôles au faciès ». A travers la plainte d'un policier noir déposée contre 6 collègues à Rouen pour une conversation Whatsapp, dans le groupe Facebook révélé par Streetpress ou dans des vidéos d’interpellations pendant le confinement ont entendu des policiers dire: « pute à nègre », « bougnoule », « arabo-négroïde » ou encore "bicot".

  Quand Christophe Castaner dit « 22 cas sur 150.000 policiers et 100.000 gendarmes », c’est peu, il se voile la face ?

  Certains disent que les violences policières sont le fait de quelques policiers isolés, c’est le cas ou c’est le problème de tout un système ?

  Il y a une minimisation des violences policières et du racisme ?