MENU
Accueil
La France se souvient-elle assez de l’esclavage ?
Écouter le direct

La France se souvient-elle assez de l’esclavage ?

Débattle du 09 mai 201930 minutes
Près de 170 ans après l'abolition définitive de l'esclavage, certaines rues d’anciens ports négriers, à Bordeaux, Nantes ou Marseille, portent toujours le nom d’armateurs qui ont fait fortune en organisant des transferts d’esclaves.

L’esclavage a été aboli en France en 1848. Il a commencé quand les marchands européens se sont rendus sur la côte Ouest de l'Afrique pour emmener des millions d'africains vers l'Amérique où les colons européens avaient besoin d'ouvriers dans leurs plantations. C’était ce qu’on appelait le commerce triangulaire entre l’Europe et l’Amérique en utilisant l’Afrique. On estime que la traite des Noirs a causé 12 millions de morts en 4 siècles, 2 ou 3 fois plus si on compte ceux qui sont morts sur les bateaux. L’esclavage c’était des personnes désignées par un prix, vendues sur les marchés, privées de leurs noms, privées de droits et d’humanité. La France a reconnu l’esclavage et la traite négrière comme crime contre l’humanité en 2001, et elle célèbre demain sa mémoire demain, au cours de cette journée nationale. Est-ce que la France se souvient assez de l’esclavage ? C’est la battle du jour.

 Est-ce que la France a digéré l’esclavage ?

 L’État français a-t-il suffisamment demandé pardon ?

 L’esclavage est suffisamment enseigné à l’école?