MENU
Accueil
L’extrême droite s’est-elle banalisée ?
Écouter le direct

L’extrême droite s’est-elle banalisée ?

Débattle du 27 mai 201931 minutes
Le Rassemblement National est arrivé en tête de l’élection européenne avec 23,31 % des voix.

Jordan Bardella a 23 ans, c’est la tête de liste du Rassemblement National et il a obtenu 23,3 % des voix et 23 députés européens. Le mouvement de Marine Le Pen devient donc le premier parti de France, mais c’est pas une nouveauté, c’était déjà le cas en 2014 (et le score était plus élevé). Dans plusieurs pays d’Europe, les partis nationalistes ont fait des scores élevés, ils sont arrivés en tête en Italie et en Hongrie par exemple. Le Front National a été créé en 1972 par Jean-Marie Le Pen pour regrouper les différentes tendances de l’extrême-droite française. Le parti a fait 0,7 % à l’élection présidentielle de 1974, mais les choses ont changé, et le nom aussi, puisque depuis 2018 le FN s’appelle « Rassemblement National ». Ce qu’on appelle l’extrême-droite aujourd’hui, ça regroupe beaucoup de tendances : les souverainistes, les réacs, les patriotes, et les plus extrêmes, qu’on appelle l’ultra-droite, dont Emmanuel Macron a demandé l’interdiction il y a 3 mois. Il y a aussi ceux qui ont voté pour exprimer un ras-le-bol. Comment vous réagissez aux résultats des élections ? Est-ce que vous pensez que l’extrême-droite s’est banalisée ? C’est la battle du jour.

 Tu comprends le fait que les jeunes soient attirés par l'extrême droite ?

 Le RN c'est devenu un parti politique comme les autres ? 

 Faire de l’élection européenne une confrontation entre les progressistes et les nationalistes, ça a renforcé l'extrême droite ?